Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2016

Etrangetés

Sur Facebook, j'ai reçu un jour un message de la part du réseau social me demandant si je voulais souhaiter un joyeux anniversaire en retard à un de mes amis. A priori, il ne le fait pas tout le temps, car je n'ai plus reçu depuis ce message, alors que j'en aurais pour des années pour rattraper tous ceux que je n'ai pas souhaité.

N'attendons pas les anniversaires des uns et des autres pour se parler à nouveau. Profitons de chaque instant que nous vivons pour le partager, pour se confier, pour aider les autres, qu'ils soient proches ou éloignés. Vous ne gênerez jamais personne en lui demandant conseil, au contraire, il se sentira valorisé. Rendons au réseau ce côté social qui lui fait tant défaut.

--

A travers une lecture d'un magazine (il me semble, sans certitude, que c'était ''Cerveau et Psycho''), j'ai lu cette phrase qui a retenu mon attention : ''la lecture rapide n’existe pas et altère la compréhension’’. Évidemment, il y eut dans la suite de l'article toute une explication que je ne saurais retranscrire, mais fort bien démontrée avec des exemples d'études sérieuses. C'est bon à savoir. Moi qui me laissait avoir à chaque fois par ces magazines, articles, applications qui proposaient d'accélérer ma cadence de lecture. C'était encore une manière de me faire culpabiliser, car je lis très lentement. Maintenant que je me sens un peu plus "normal" (et non, je ne me présente pas à la présidence), je vais pouvoir lire sereinement !

16:20 Publié dans Humeurs | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire