Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Cellar door (149)

J'ai appris ce matin que les mots ''cellar door'' forment l'expression "la plus belle de la langue anglaise". Même si cette dénomination proviendrait du 19eme siècle; nous n'en connaissons pas l'origine exacte. Cela signifierait en français "porte de la cave" ! Remarque, en français, ça sonne bien aussi !

--

Je ne suis pas très bavard le 31 de chaque mois (enfin, le 30 ou le 31 [et voilà qu'arrive février pour me contredire de nouveau]); mais comprenez-moi... il faut boucler l'espa'mag et éditer la vidéo sur l'Amérique latine ! On se retrouve demain donc, pour de nouvelles péripéties !

07/11/2014

La mode des frères et de l'amour (064)

Vous avez eu une étrange pensée en lisant le titre, pas vrai ? Qu'on se rassure, je ne prône pas la décadence extrême.

Les frères ont la cote ! L'amour a (toujours) la cote ! Cet été se sont révélés deux groupes de chanteurs qui sont frères et chantant sur ce thème, entre autres,  : Fréro Delavega et The Shady Brothers. Des premiers, je garderais le "sweet darling" et des seconds "Addicted to your love". 

--

C'est le 64ème jour du projet Septembre14, et pourtant, j'ai toujours l'impression que c'est le premier ! Quel plaisir que de m'auto-analyser, que de pouvoir re-parcourir ce qui jadis me plut et constater des écarts, ajouter, laisser, enlever (seulement quand l'erreur peut s'avérer par des faits concrets et non quand c'est une erreur de jugement), etc. Jour1... Louane, une autre très belle chanson d'amour : 

--

Des scientifiques ont étudié l'effet des musiques tristes sur l'être humain et... elles nous rendent heureux ! L'effet positif serait particulièrement accentué si la personne triste est encline à l'empathie. Dans la liste figure notamment "Sonate au clair de lune" de Beethoven. Personnellement, je préfère "la lettre à Elise".

--

Et pour terminer sur une note positive : Manière de voir de Le Monde diplomatique m'a appris aujourd'hui qu'un projet a été lancé en Inde et visait à offrir sans distinction particulière 200 roupies (3€ au grand mot) par mois à une population de 4 000 personnes, répartie dans plusieurs villages de l'Inde. Au final, les dépenses réalisées avec cet argent ont été positives et cela n'a pas été de l'argent gaspillé (contrairement aux clichés qui voudraient nous faire croire que donner aux pauvres leur permettrait d'acheter des choses qui leur serait inutiles). La plupart ont pu payer les études de leurs enfants, s'acheter une machine ou encore des bouts de terre; vivre sans trop de dettes, pouvoir investir dans des conforts que nous prenons comme acquis mais qui ne le sont pas pour eux (un bon sommier, une petite télévision, etc.).

Pour réduire la pauvreté en France, c'est autre chose. Si on donnait de l'argent à un Sans Domicile Fixe, il partirait de suite s'acheter du tabac, de l'alcool, afin de vivre "mieux" son état actuel. Alors pourquoi pas, comme j'ai entendu dire un étudiant, leur donner des chèques-restaurants ou faire une initiative de cet acabit ?

16/04/2013

"Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" "Je ne sais pas, qu'est-ce que tu veux ?" "Qu'est-ce qu'il y a ?"

Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé d'avoir ce genre de discussions mais par chez moi c'est assez courant et pose presque systématiquement des problèmes, du moins pour mes méninges. Etablir un menu pour chaque journée a toujours été quelque chose de laborieux, fastidieux... eh bien, voici la "fabrique à menus" proposée par mangerbouger.fr ! Modulable au possible cet ingénieux outil vous permettra de composer sans crainte ni effort des plats nutritifs, que vous aimez sans trop vous tracasser !

Lisez cet article sur ce sujet : http://www.20minutes.fr/societe/1138201-20130415-fabrique...

18/11/2012

Les entendus de la semaine : Civilisation saugrenue

Ce serait une rubrique qui accueillerait une note toutes les semaines donc hedmodairement (il faudrait que je fasse un article sur les adjectifs désignant les périodes) et rendrait compte de tout ce que j'ai pu ou parfois avez pu entendre ici ou là, dans la discussion de comptoir ou aux informations...

1)"Mange avec ta fourchette, nous sommes civilisés me semble-t-il." Et moi de répondre, "oui mais on peut être civilisé tout en étant différents les uns des autres. Et même si en mangeant sans ma fourchette je n'étais plus un "civilisé", serait-ce souhaitable que j'executasse le caprice et la coquetterie de tous sans aucune réserve ?

2)"10km/h sur le tapis roulant, tu t'imagines pas, je me prendrais le mur." -> remarque : depuis quand -à moins de ne pas placer son tapis roulant ingénieusement- on court en arrière ? A moins que cela ne soit là une "vantardise" de l'auteur, qui voulait exprimer sa pointe de vitesse... mais, pourquoi sur un tapis roulant ?

3)«Aujourd'hui, qu'est-ce qui est normal ?», je ne puis citer l'origine de ma source; mais en ce moment, avec cet adjectif qui fait polémique après son utilisation par le président, j'ai l'impression de l'entendre partout !