Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2016

Absence

Coucou tout le monde ! Vous m'aviez oublié ?  Vous ne me reconnaissez pas ? Si, si, c'est moi... Mais si, faites un effort ;) Oui, celui-là même ! Vous n'aviez tout de même pas pensé que je vous abandonnais en filant à l'anglaise ? D'autant plus que je n'ai appris que la manière française et plus courtoise qui est de rester, ou alors longuement s'excuser avant de partir pour n'offenser personne.

Allons au vif du sujet de l'essentiel (^^). La raison de cette absence prolongée n'est pas à incriminer à une chose en particulier, mais à un état d'esprit et des milliers de choses qui s'amoncellent un peu partout, que ce soit dans ma chambre, sur mon pc, ou dans ma tête. Des projets à très court, moyen ou long terme. Des projets en veux-tu, en voilà. Cela peut paraître génial, mais c'est plus frustrant qu'épanouissant si on laisse tout cela qu'au stade de l'idée. Et pour que quelque chose se concrétise, il faut y passer du temps. D'où mon absence : CQFD (Ce Qu'il Fallait Démontrer [je précise pour ceux qui découvrent l'Internet [si, si, ne riez pas, ça peut exister encore de nos jours des personnes qui ne connaissent pas ce réseau étrange]]).

Tout ceci n'est pas secret, mais je mettrais certainement trop de temps à tout raconter, mais sans rentrer dans le détail : idée de création d'entreprise, demande à faire pour le Master de traduction, une idée de jeu vidéo sur l'athlétisme, etc. 

Mais je vais essayer de redevenir assidu par ici, d'autant plus que c'est un exercice vraiment plaisant et qui m'apporte souvent davantage que je ne pensais recevoir, alors que mon but premier était de donner ;) Merci de continuer à me faire confiance !

--

Les Fréro Delavega sortent un single et comme toujours, cela rentre dans la tête facilement, cela en ressort beaucoup moins facilement et ça te donne des petits élans à ton cœur, tu commences à voir des ours en peluche partout, des yeux pétillent et ta voix se met déjà en écho avec eux, sans toutefois atteindre leur timbre doux et enchanteur. On commence à comprendre la mécanique de leurs chansons, donc il n'y a plus de réelle surprise musicale et parfois même des impressions de déjà-entendu (mes deux dernières propositions ne veulent-elles pas dire la même chose ?). Ma plume s'agite, est-ce que tu la lis ? : 

--

Lors d'un stage d'athlétisme de cinq jours, j'ai pu donner beaucoup de consignes, de "savoir(s)", mais également recevoir des "surprises" des jeunes.  Et parmi ces dernières, on m'a fait découvrir un groupe japonnais dont je suis tombé sous le charme, sans connaître trois mots de la langue (si, si, c'est possible...). Je vous mets au défi de résister au bouton replay : 

00:02 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2015

Euh... c'est la fin ? (365)

Avec une bonne quarantaine de jours de retard, nous y sommes ! La fin :/ La fin de ce projet qui avait pour but d'écrire une note chaque jour pendant une année. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le compte n'y est pas : mais est-ce si important ?

 

C'est si fort que d'écrire sous la contrainte morale que parfois j'écrivais des bijoux (j'entends par là des textes qui correspondaient tout à fait [d'ailleurs, saviez-vous que cette expression ne peut pas s'utiliser pour remplacer un "oui", car elle signifie "entièrement" ?] à mes attentes de lecteur) sans m'en rendre compte dans un temps très restreint et c'était si intense. Ce petit exercice (presque) quotidien m'a permis de relier des idées qui n'avaient pas forcément de liens de prime abord, de développer d'autres qui avaient une place minime dans mon espace intellectuel (aussi réduit soit-il) et m'a fait découvrir une multitude de livres, films, initiatives, personnes, associations, domaines, etc. Car c'était le souhait derrière mon projet : découvrir dans un premier temps, puis faire part de mes découvertes, les partager. Vous avez été nombreux à suivre mes aventures, expériences, recommandations et je vous en remercie !

Toutefois, de nombreuses idées sont restées sur le carreau par manque de temps, d'argent parfois (étrange corrélation); mais toutes sont restées dans mon esprit ou sur des feuilles, des marque-pages, des fichiers openoffice, etc. Et elles ne resteront pas ainsi; je vais tout faire pour les réaliser !

machineaecrire.jpg

L'aventure du blog ne s'arrête donc pas là. Mais comme je l'ai déjà commencé depuis quelques semaines (les mauvaises langues auront raison de dire "quelques mois"), les notes seront un peu plus espacées dans le temps (une à deux publication par semaine ?). Mon souhait est évidemment d'être le plus souvent présent ici et de partager un maximum avec vous, et je vais tout faire pour !

Ps : J'aimerais bien recommencer un de ces quatre cette aventure, et cette fois-ci la réussir ;) même si déjà, c'est une grosse fierté pour moi tout ce qui a été écrit jusque là sur ce blog et surtout durant cette "année marathon".

--

"Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre, c'est la seule" Gandhi

C'est la plus grande citation que j'ai pu trouver jusqu'alors. Rien à rajouter. Ce film "Demain", co-réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion, mélange de très bonnes références dans tous les genres. Que ce soit au niveau musical avec "The lumineers". Que ce soit au niveau du message : entièrement optimiste qui propose une vision du futur plus positive. Et donc du texte qui utilise des phrases percutantes comme celle de Gandhi. Si vous voulez fuir les "films catastrophes", "Demain" est pour vous et commence aujourd'hui ! (enfin le 2 décembre 2015 dans les salles de cinéma) 

09/10/2014

Il n'y a que toi qui puisse me lire (035)

Il y avait un artiste dans mon groupe d'anglais. Je le côtoies une fois par semaine, lors de ce cours, depuis plus d'un an. Et c'est seulement maintenant que j'apprends un de ses talents (et encore, c'est un ami qui l'a démasqué [car les vrais artistes sont souvent modestes (pas toujours, il faut regarder ce que faisait Dali de sa personne...)]) ! Tout le monde connaît plus ou moins personnellement un "artiste"; mais qui connaît un "so fucki** brillant" dessinateur que lui ? Safet, c'est son prénom. "The World of Safet", c'est donc son monde qu'il nous expose. Il a mon âge et participe déjà dans des expositions ! Pas étonnant vu son talent ! Un petit tour sur page vous en donnera un bel aperçu : https://www.facebook.com/pages/The-World-of-Safet/5793463...

--

Je me suis toujours posé la question de savoir si vous préféreriez que je laisse intact mon blog une fois que les notes ont été écrites ou que je pourrais les modifier à foison, les enjoliver (encore que, on pourrait se demander aux yeux de qui elles le seraient...), les nourrir. Mais je pense avoir trouvé un bon compromis : faire des ajouts sans jamais modifier (sauf pour faute d'orthographe ou de syntaxe) mes blognotes et signaler cette nouvelle "matière à lire" (ou à ne pas lire, selon l'envie) dans la blognote qui paraîtra le jour suivant (ou dans un futur immédiat [je fais cette précision au cas où un lecteur de 2016 me lirait et se rendrait compte que mon projet de septembre14 de serait plus valable]).

Je vous annonce pour commencer cette nouvelle manière de procéder que j'ai rajouté un paragraphe (le dernier de la blognote) sur le thème des prénoms, car je voulais vraiment mettre au clair mon ressenti face à la désignation des personnes, à l'importance qu'on leur donne, au panurgisme inhérent dont font preuve les parents qui cherchent la mode, ainsi que mon ras-le-bol face aux moqueries effrontées sur les prénoms.

--

Il ne faut pas réprimer ces instants ''revanchards'' où on chercher à tout prix à avoir raison ! Car c'est un sport saint que de débattre, tant qu'on parvient à tourner un peu plus loin du pot et à ne pas trop s'y frotter (ça peut faire mal à la peau et au pot, manque de pot, ce dernier en a pas (je voulais imaginer la suite)). Et aujourd'hui, c'est autour d'un emploie sur l'indicatif ou le subjonctif après une locution restrictive telle que "il n'y a que... qui", que je me suis battu et évertué de montrer que le subjonctif s'employait dans un tel cas. En réalité, les explications trouvées sont confuses et finalement assez souples : les deux peuvent s'employer avec une différence entre les deux très mineure !

Un commentaire pertinent que j'ai trouvé sur forum "études-littéraires", se basant sur la grammaire Riegel : "Tu es le seul qui puisse le faire : C'est pour moi une hypothèse plausible. Mais je ne t'ai pas forcément déjà vu le faire, je ne l'ai pas forcément constaté.

Tu es le seul qui peut le faire : Ma remarque est un constat; j'ai déjà constaté que tu pouvais le faire, je t'ai vu déjà le faire, c'est une réalité."

--

Rien n'est impossible, rien n'est écrit d'avance...

--

Une phrase marquante de la bande-annonce du film "Wild" : "Si c'est au-dessus de tes forces, dépasses-toi".

06/10/2014

Réinitialisation (032)

Après le temps des problèmes, voici celui de la réinitialisation. Qu'il est long, mails qu'il est long cet ordinateur à se remettre comme neuf, à se défaire de toutes les installations, de toutes les données qu'il a pu conserver lors de mes différentes utilisations. J'ai adopté depuis longtemps et avec succès l'attitude d'apprendre de l'échec et je vais continuer sur cette voie. Ce contretemps va me permettre de revoir mon organisation (sécuriser mes données en les sauvegardant plus souvent sur un disque dur externe comme me l'avait conseillé mon papa (on n'écoute jamais assez ses parents)). Je vais dorénavant m'appliquer à diversifier mes pratiques pour continuer à stimuler cette petite créativité qui sort de temps à autre (et cela commence dès aujourd'hui par l'écriture entière de la blognote depuis un smartphone (processus plus long mais donnant une approche différente car plus de temps pour réfléchir à ce que je vais écrire)).

Je recommande vivement à tous les Pixariens (pour leur donner un nom) de regarder Toy Story 3 si ce n'est pas fait. Toutes les suites ne sont pas moins bien que leur premier opus... J'en veux pour preuve ce troisième épisode déjanté et drôle des aventures du petit cow-boy et de toute sa clique. Il me semble avoir déjà avoué mon amour pour ce film sur ce blog, fonc hevais m'arrêter là. C'était juste parce que j'ai pu voir dans "recherche appartement ou maison" (un type de programme télévisé que je trouve inutile... Je regardais furtivement car mes parents le regardent assee souvent) un couple qui s'était embrassé pour la première fois en voyant ce film. Buzz l'éclair en espagnol donnerait des ailes ? Je réfléchis depuis le début de ce projet septembre14 à un type de blogging participatif, sans trouver de réelle idée. Que tous ceux qui souhaiteraient promouvoir quelque chose ou qui voudrait exprimer leur raisonnement, leur créativité à plusieurs plumes me fassent signe !

23:29 Publié dans Blog, Film, Humeurs | Lien permanent | Commentaires (0)

30/09/2014

En tous chiffres... (026)

Parce que depuis le début je vous mens, ce blog n'est pas écrit qu'avec des lettres, mais aussi avec des chiffres, je désirais mettre en avant ceux qui vous étaient cachés :

Vous étiez, ce mois-ci :

900 visiteurs uniques. Le record est de 1000 visiteurs uniques en un mois !

2 660 visites comptabilisées [vous êtes donc revenus presque 3 fois en moyenne !] ! A cent petites unités du record établi en mai 2014.

7 000 pages consultées ! Vous vous êtes tout simplement surpassés de ce côté-là, ouah, merci !

 

Je ne saurais vous exprimer toute ma gratitude que par vous adresser un 1000 mercis qui se transformeront bientôt en une suite de chiffres avec des zéros de plus je l'espère !

23:59 Publié dans Blog, Humeurs | Lien permanent | Commentaires (0)

26/09/2014

Tu fais un blog ? (022)

Demande-t-il avec un sourire en coin de lèvres. Cela raconte en gros ta vie ? Tu t'ennuies profondément c'est ça ? PAS DU TOUT ! Comment est-ce que le blog a-t-il pu se construire une réputation aussi basse ? Avec l’avènement des skyblogs ? Le monde évolue ! Je pense ne pas trop me mouiller en prétendant faire quelque chose plus élaboré qu'un blog pour adolescents en manque de visibilité (et qui n'en gagne pas d'ailleurs...). Un blog c'est la pensée de son auteur qui peut varier du coq à l'âne, peut être polyvalente, peut être silencieuse... selon l'humeur, selon l'envie, selon les passions, selon l'actualité, etc. Un blog c'est un espace de création tout aussi louable que ne l'est un livre, à mon sens. Alors laissez de côté vos préjugés, et ne vous privez pas de connaître une véritable aventure (pas forcément avec le mien, là je vous concède que vous n'obtiendrez pas ce que vous cherchez...).

--

C'était un peu mon coup de cœur musical de l'été, et de le redécouvrir sur un réseau social que je ne citerais pas m'a fait beaucoup de bien ! Je vais pouvoir me la repasser en boucle pour un certain temps. Une chanson courte, douce, envoûtante, que demandez de plus ?

21:55 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

20/09/2014

Un jour sans (016)

Le vide ? Non, juste UN vide. Ce ne sera plus une série complète, un super-combo, mais une série normale, avec des ratés (un peu comme tout le monde). Nous sommes des ratés, faut qu'on l'assume et qu'on vive chacun avec ses défauts. J'ai faillis hier parce que j'avais une fête chez un ami du lycée et je comptais publier une petite blognote avec mon smartphone; mais le réseau de sa campagne reculée ne me l'a pas permis. Pour ceux qui se le demanderaient (et je sais qu'il y en a) : oui la soirée s'est très bien passée : avec des combats par deux dans l'eau [à une heure du matin dans une piscine extérieure chauffée, j'ai halluciné quand je suis rentré dedans] (l'un sur les épaules de l'autre et on essaye de faire tomber l'équipe adverse); découverte de nouvelles personnes; retrouvailles avec celles du lycée, etc. Je m'excuse donc, pour cette inconstance.

Cela me fait penser que j'aurais dû préparer, comme je me l'étais déjà dis lors de la création du projet, quelques blognotes de réserve pour "au cas où" des événements pareils auraient lieu [toujours au singulier dans cette expression]. J'espère que cet "incident" me motivera à le faire (et les idées ne manquent pas; juste le temps et le fait de me dire qu'écrire est une activité où on est beaucoup plus productif la nuit font que je n'y suis pas parvenu jusqu'alors).

--

Je voulais vous adresser un énorme merci pour votre assiduité sur mon blog, cela me fait chaud au cœur qu'il puisse exister des personnes qui aiment lire mes passions ((un peu) folles), mes ennuis, mes emportements, mes rêves, etc. Ce mois-ci va peut être marquer la plus grand affluence depuis la création de ce blog (il y a maintenant plus de deux ans et quatre mois)... est-ce dû à ce nouveau projet ? Certainement. En tout cas je ne cesserais de vous remercier, car vous êtes l'alimentation même de ma pensée, et j'espère par ce blog, nourrir également la vôtre (une bien grande ambition).

--

J'adore joué avec les mots : l'auriez-vous remarqué ? Le groupe "La rue Kétanou" (pour ceux qui ne connaissent pas encore, le nom vient de leur slogan "c'est pas nous qui sommes à la rue, c'est la rue qu'est à nous") a fait une chanson sur ce thème et elle est excellente (bien que trop courte).

04/09/2014

Septembre14, le projet (001)

J'espère que vous n'aurez pas trop de rancune envers moi, j'espère que vos nerfs en ébullition n'auront pas éclater et que vous me serez gré des trois pénibles jours d'attente que vous avez vécu, bien que mon excuse soit piètre. J'ai vécu, à la demande express d'une personne que je ne connaissais pas encore jusque-là, une re-rencontre formidable avec un ami du collège qui se retrouvait à Paris. Une petite heure 40 et me voilà embarqué dans une aventure extraordinaire aux expériences déjantées et amusantes : discussions passionnantes, partages de connaissance (comment reconnaître un œuf dur d'un œuf qui ne l'est pas ?), apprentissages en tout genre (pokemon vient de pocket et de monster, donc "monstre de poche"), virées matinales et nocturnes en vélib qui durent des heures, partage du mode de vie végétalien pendant trois jours (sauf pour un repas), rencontre riche en émotions avec le pupitre de notre enfance, recherche intense d'un vélib dans tout Paris vers trois heures du matin, échange rapide avec des espagnols qui en recherchaient aussi, visite express au Louvre, participation au tournage de l'émission "comment ça va bien" présentée par Stéphane Bern, petit sprint dans tout Paris pour ne pas rater le train qui arrive finalement sur le quai avec vingt minutes de retard et des échanges de regards chargés d'émotion (ce n'est pas quand on communique que le monde est beau, c'est quand on essaie !), d'autres discussions passionnantes, rencontre avec le passe-murailles, goûter à la joie et à la bonne humeur, ça valait la peine de ne pas être interrompu d'une quelconque activité quelle qu'elle fût qui aurait rompu la dynamique et la découverte intense de ces personnes adorables et de ce Paris haut en couleur ! Je suis terriblement confus pour l'attente, j'espère pouvoir être pardonné et que vous continuiez votre lecture ([spoiler] une surprise vous attend dans la suite de la blognote).

Voici comme promis la surprise :

J'annonce l'ouverture officielle, en ce jour, jeudi 4 septembre 2014, du projet : Septembre14.

Explications :

Inspiré d'une bande de youtubers espagnols, Septembre14 (pourquoi ce nom ? parce que le projet démarre, malgré un léger retard (cf : le premier paragraphe de cette blognote), précisément ce mois-ci) va me permettre d'exprimer ma créativité 2.0 sur ce blog, avec une constance, qui -je l'espère- sera irréprochable. L'objectif est annoncé : une blognote par jour pendant 365 jours pour commencer (on verra pour la suite !). Tout comme mes ''compatriotes'' espagnols, cet espace de créativité sera partagé avec tous ceux qui voudront s'y exprimer, j'essairais de collaborer avec d'autres bloggueurs autant que cela sera possible et l'important sera de me faire plaisir et je l'espère, par la même occasion, de ravir vos yeux, votre esprit intellectuel. J'ai hâte d'être le 5 septembre 2015 et de voir ce qu'auront pu rédiger mes mains et mon esprit tout au long de cette année qui m'attend !

Je n'écrirais pas une blognote par jour; mais, dans le pire des cas, une par jour sera publiée (cela veut dire que certains jours j'en écrirais plusieurs, et d'autres, aucune (même si je préférerais qu'elles soient toutes écrites le jour-même afin que vous puissiez être au plus près de mes ressentis... même si je préfère encore davantage, avoir une écriture atemporelle). Je ne recherche pas à refléter mon mode de vie; vous ne pourrez pas réellement me suivre... mais plutôt suivre ce que j'aime, ce qui me hante, ce qui me détend, ce qui m'est insupportable, ce qui me fait sourire, rire, optimiser, relativiser, ce qui m'enchante, ce qui me fait chanter, etc.

Un grand merci à tous les lecteurs qui me suivent ponctuellement ou assidûment depuis plus de deux années. Et je vous dis : "A demain !"

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

26/06/2014

Illustratrice en herbe

Une fille que j'ai connu de vue, au lycée, a ouvert récemment son blog où elle partage son talent de dessinatrice. Je vous invite à y faire un détour, je trouve son travail extraordinaire... il y a du potentiel !

http://lise-remon.tumblr.com/

23:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2014

Il vaut mieux en rire

Je suis profondément indigné par les scores du FN, profondément indigné par cette jeunesse qui ne va plus aux urnes, par celle qui va dans la rue juste pour manquer des cours. Mais je ne raviverais certainement pas le débat sur cet espace où je souhaite vous montrer mon optimisme en l'avenir... et c'est pourquoi, pour ceux qui lisent régulièrement l'espa'mag, un article vous attend sur les élections européennes dans le numéro 11 à paraître dimanche (sur le parti politique PODEMOS en Espagne, auquel il faudra prêter une grande attention dans les mois à venir !).

--

L'émission on n'demande qu'à en rire va malheureusement définitivement (et je suis moi même pour l'arrêt de l'emploi excessif des adverbes...) s'arrêter cet été, pour de bon. Malgré les audiences qui remontaient progressivement, avec un animateur excellent en la personne de Bruno Guillon, la chaîne a décidé de déprogrammer la seule émission d'humour qui après quatre saisons parvenait toujours à trouver des humoristes (comme le duo Emmanuel et Jeanne : https://www.youtube.com/watch?v=QQHCVyw-51A&feature=y...). Le dernier sketch qui m'a fait rire (après les deux derniers de Steven et Christopher sur le monstre du Loch'ness et Molière) :

Je suis réellement admiratif du talent d'improvisation qu'a Arnaud Tsamère et regrette sa présence dans le programme.

--

Actuellement en vacances prolongées, je suis à la recherche d'emploi et tout petit job est bon à prendre. J'ai pour l'instant travaillé une seule journée, à compter des plaques d'immatriculation (la belle vie !) pour améliorer la circulation sur un boulevard). J'espère trouver de nouvelles pistes, je compte sur vos idées, si vous désirez les partager (je ne voudrais pas vous faire concurrence non plus).

--

Petit succès ce mois-ci pour mon blog : la barre des 1 000 visiteurs uniques en un mois a été dépassée ! Je vous en suis extrêmement reconnaissant et cela va me motiver à vous offrir encore davantage. En espérant qu'il continuera à vous plaire, je vous souhaite une bonne lecture !