Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2016

Espa'mag n°34 (août 2016)

Espa’mag n°34 (août 2016)

 

Edito : L’espa’mag refait surface une nouvelle fois. Très difficilement, mais il est là, avec des nouveaux contenus comme toujours. J’espère que vous apprécierez comme toujours les propositions et surtout n’hésitez pas à partager les vôtre ! Bonne lecture à vous !

 

Sommaire :

Musique

Web-série

Film

Motivation

La vidéo ‘’cute’’

 

Musique :

Bebe, ‘’sin palabras’’ : La chanteuse valencienne pop-rock en est à son quatrième album. Un refrain ‘’pegadizo’’ et un charme dans son chant qui rendent la chanson belle et envoûtante. Elle s’est fait connaître avec son single ‘’Malo’’ qui dénonce les actes machistes de certains hommes. De son dernier album, ‘’Que llueva’’ est certainement la plus joyeuse… un peu contradictoire ? Certes, mais pensez à Efecto Pasillo et son ‘’no importa que llueva’’. Décidément, les espagnols aiment la pluie. Ils en ont tellement peu, qu’ils la portent aux nu.

--

Il y a deux ou trois ans, j’ai regardé sur internet une telenovela argentine de 150 épisodes de 45’ quasiment d’un trait ! J’étais devenu fou de Lalola avec son intrigue qui était très bien pensée. Cela racontait la vie d’un homme devenu femme et qui devait faire avec tout ce que cela entraînait comme changement dans sa vie. Super drôle et entraînant.

La chanson d’introduction : https://www.youtube.com/watch?v=mARaKfA06fQ

Une des meilleures chansons de la série :

--

Onda Vaga, Ce groupe argentin plein d’optimisme et d’énergie va vous redonner la pêche avec ‘’Membeado’’. Une joie communicante qui donne envie de se bouger. 

''Te quiero'' : ‘’te quiero porque no sé porque me haces bien’’, L’amour n’a presque jamais d’explication. Il est là et il faut le profiter. Tout comme les chansons de cette bande qui commence à se faire un nom en Amérique Latine. https://www.youtube.com/watch?v=1sUVjwPzO4c

--

El Gato Negro, Des toulousains qui font bouger des foules latino-américaines, jusqu’au fils du Che en personne ! Pour leur deuxième album qui sortira dans les prochains jours, ils sont plus que jamais décidés à nous faire bouger et aimer la cumbia.

--

ZPU, ‘’hay vida’’, Du rap engagé propre, avec des cadres impressionnants pour le clip et une prose assez bien posée pour pouvoir la comprendre facilement. Un débit suffisamment élevé pour nous transporter dans les tourments qu’il explique :

 

Web-série :

‘’Madriz’’ est un projet de petite web-série de six épisodes de 5’ sur une histoire de zombies dans Madrid. L’idée de le traiter sous un angle comique est excellente et promet de renouveler le genre qui arrive peu à peu à saturation. Curricé et Karli font partie des acteurs phares du casting. Un financement participatif a été lancé, mais ne rencontre que peu de succès. Peut être que le budget de 17 000€ est un peu élevé pour le peu de contenu qui en sortira ? Mais celui-ci promet d’être de qualité en voyant la vidéo de promotion :

http://www.lanzanos.com/proyectos/madriz-la-serie/

 

Film :

’‘10 000km’’ : Cette tragédie romantique a bien failli représenter l’Espagne aux Oscars, mais ‘’Vivir es facil con los ojos cerrados’’ lui a finalement été préféré au dernier moment. La relation à distance est contée ici, quasiment en huit clos, à travers de leurs communications virtuelles. Celles-ci sont très difficiles à vivre et font craindre le pire :

 

Motivation :

‘’Afrontar un reto’’ : La vidéo est sponsorisée par la pire des entreprises existante au monde, mais les youtubeurs et youtubeuses peuvent-ils s’en passer pour réaliser leurs vidéos qui ne sont pas si bien rémunérés par les «vues» comme on pourrait souvent le croire, à tort. Curricé (encore lui !) y donne quelques conseils pour parvenir à ses fins, même les plus folles !

 

La vidéo ‘’cute’’ :

L’émission ‘’El intermedio’’ a décidé d’interroger les enfants sur des sujets tels que le chômage, les coupures budgétaires et leur paie de fin de mois. Leur franchise et leur innocence est très drôle. Des réponses percutantes et parfois à côté de la plaque. Mais on ne leur en veut pas, on a des personnes rémunérées honteusement qui ne font et ne feraient pas mieux qu’eux.

--

Merci à nouveau pour votre lecture attentive. Et à très vite pour un nouveau numéro !

11:48 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

18/07/2016

Espa'mag n°33 (juillet 2016)

Espa’mag n°33 (juillet 2016)

 

EDITO : Ce nouvel opus vous présente davantage de contenus latinoaméricains. Il vaut peut être mieux se reposer dans toute cette fatigante politique espagnole qui s’enlise depuis de longs mois après deux élections successives qui n’ont pas apporté de majorité, ni même avec les alliances qui ont pu ou auraient pu être réalisées. Et des messages d’optimisme, vous allez en trouver dans ce nouveau numéro qui fait la part belle à l’espoir, au rêve et à une réalité qu’il faut se réapproprier. N’attendez plus pour plonger dans ce bonheur qui vous tend la main.

 

SOMMAIRE

*Film

*Chanson

*Actualités

*Conférence

*Motivation

 

FILM

12 horas 2 minutos 

Ce film-documentaire raconte la vie de quatre patients qui attendent un donneur et ensuite l’opération de leur cœur qui fonctionne mal. Un travail de bonne qualité, très émouvant et plein d’espoir. Ce métrage uruguayen est bien réalisé et présente des discours posés, qui permettront à tout un chacun de comprendre facilement, sans forcer l’oreille comme cela pourrait être souvent le cas avec les films latinoaméricains.

Comme on peut le lire sur le site officiel du film, l’Uruguay est sur le point de voter une loi afin que toute personne mourant donnera obligatoirement –à moins qu’elle s’y soit opposée expressément- ses organes, tandis que jusqu’ici c’était le contraire : les uruguayens devaient faire savoir qu’ils voulaient faire un don de leurs organes à leur mort.

http://www.docehorasdosminutos.com/

Le développement de films uruguayens se fait peu à peu. 12 horas y 2 minutos faisait partie de l’offre de Netflix jusqu’à peu, avant que le contrat n’arrive à terme et ne soit pas renouveler. Netflix se développe également dans ce pays progressiste : ‘’Actualmente hay más de 150 mil suscriptores al servicio en Uruguay, según datos proporcionados por Asoprod. Desde mediados de 2014 existe un convenio de alojamiento de contenidos de Netflix con la estatal Antel que permite a los nuevos usuarios de internet Vera acceder de manera gratuita por seis meses a Netflix. Sin embargo, este contrato carece de cláusulas para que el servicio de SVOT tenga en su catálogo cierta cantidad de películas uruguayas.’’

http://www.elobservador.com.uy/por-que-hay-tan-pocas-peli...

--

El olivo

Un grand-père arrête de parler et de manger, suite à la vente organisée par la famille et contre sa volonté d’un olivier qu’il affectionne tant. Sa petite fille qui souhaite vivement le voir renaître va embarquer pas mal de connaissances dans une aventure folle : rechercher et ramener cet olivier dans la ferme familiale. Ce film germano-espagnol réalisé par Icíar Bollaín vient de sortir en France le 13 juillet.

--

Egalement : Le film chilien Voix-Off obtient une critique moyenne de 3 sur 5. L’expression a l’air fluide, mais pour ce qui est de l’action… où est-elle ? https://www.youtube.com/watch?v=Gx1vbj69b7c

 

CHANSON

Mercedes Sosa ‘’oración al sol’’ – La chanteuse argentine propose une ode au plus bel astre. Ne surtout pas penser qu’elle garde un ton monocorde, vous risqueriez de vous faire surprendre. Le lyrisme de sa voix s’étend bien au-delà de ce que laisse entrevoir les premières notes :

 

Enrique Iglesias ‘’Duele el corazón’’ – Je n’ai pas honte de promouvoir une telle chanson. Non, cette musique commerciale n’est pas nulle. Moi qui suis un fervent détracteur d’Enrique Iglesias qui a pas produit grand-chose jusqu’à ce jour, je me dois d’apprécier à sa juste valeur ce dernier titre qui met l’ambiance ! Les paroles sont toujours vides, mais au moins, on bouge dessus ! Danser jusqu’à dix heures du matin, faut le faire quand même…

 

Alvaro Soler ‘’Volar’’ – Le nouvel album d’Alvaro Soler, qu’on avait connu l’année dernière avec ‘’El mismo sol’’ est envoutant. ‘’Los árboles nos pasan alrededor’’ : phrase criante de vérité ; nous passons continuellement à côté d’œuvres végétales, animales, auxquelles nous devrions plsu de respect. Aussi prenons notre temps, apprécions notre entourage, notre environnement :

 

Collaboration de Shakira et Carlos Vives ‘’La Bicicleta’’ – Un pamphlet d’optimisme et une ode à la bicyclette qui nous emmène partout où on le souhaite. Ce petit objet nous apporte tant de bons souvenirs de liberté et cette chanson nous le rappelle :

 

Macaco ‘’Coincidir’’ – Certaines histoires d’amour n’ont pas de fin. Nous, on aimerait que cette chanson n’en ait pas. Et ‘’coincidimos’’ avec les paroles si justes et belles sur les histoires de cœur.

 

ACTUALITES

‘’Aqui se comen cereales’’ : http://www.elmundo.es/madrid/2016/06/19/5765806f468aeb646...

Une boutique avec seulement des céréales, cela fait rêver et le concept est arrivé en Espagne. Venu des Etats-Unis, il commence à plaire au monde hispanique qui l’adopte.

 

CONFERENCE

‘’A qué saben las palabras ?’’ : cette conférence TED est géniale pour tous les traducteurs, et plus généralement ceux qui aiment la littérature. On peut faire beaucoup de choses avec les mots : les aimer, faire des anagrammes, les étudier… Et elle a raison sur un point : les ‘’palabras esdrújulas’’ sont ravissantes, elles vivifient la langue, sont inattendues et surprennent. Et l’interprétation, l’imagination autour des lettres est très drôle et nous fait réfléchir un temps sur celles-ci qu’on utilise sans plus voir ce qu’elles nous révèlent. Un quart d’heure de bonheur pour les oreilles et les yeux !

 

MOTIVATION

‘’Educando esclavos’’, Lytos – Je ne vous présente plus cet auteur-rappeur aux paroles humanistes, fortes et engagées. Cette fois, il fait la critique du système scolaire :

--

Merci à tous pour une fois de plus faire confiance à ce petit magazine francophone sur l’apprentissage de l’espagnol et du monde hispanique. Je vous souhaite de réussir dans vos objectifs et d’apprécier vos moments de repos. En espérant vous revoir d’ici quelques semaines, pour de nouveaux contenus autour de langue de Cervantes.

00:47 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

10/07/2016

Alvaroooo

Il a été révélé l'année dernière par sa chanson ''Mismo sol'' qui était l'un des titres de l'été. Il est revenu avec plusieurs nouveaux titres en avril de cette année. Cette information est passée totalement inaperçue à mes oreilles, et je suis tombé dessus tout à fait par hasard au fil de mes recherches musicales. Et quelle fraîcheur, quel talent pour nous enchanter, notamment avec son titre "Sofia". Ce jeune catalan a tout l'avenir devant lui et va nous faire bouger encore longtemps les épaules :

19/06/2016

Espa'mag n°32 (juin 2016)

Espa'mag n°32 (juin 2016)

 

Édito : On y est ! Plus que quelques semaines pour connaître le dénouement (ou pas) de ces élections présidentielles en Espagne. Le nouveau vote semble se diriger vers de nouveaux blocages puisqu'aucun parti ne prend réellement les devants sur les autres. En espérant que la situation finisse par se décanter !

Cet espa'mag est allé explorer de nouveaux contenus, et propose quasi-exclusivement des nouveautés (hormis Rush Smith) de personnalités, pages n'ayant jamais figuré dans les précédentes éditions. J'espère que vous allez apprécier ! Une bonne lecture à tous, et vive l'espagnol !

 

Sommaire :

Littérature

Musique

Amérique Latine

Reportage vocable

Court-métrage

Vloggueurs/Vloggueuses

Politique

 

Littérature :

Ce mois-ci, je vous propose deux mini-nouvelles que j'ai beaucoup adorées :

''HISTORIA

Un cronopio pequeñito buscaba la llave de la puerta de la calle en la mesa de luz, la mesa de luz en el dormitorio, el dormitorio en la casa, la casa en la calle. Aquí se detenía el cronopio, pues para salir a la calle precisaba la llave de la puerta.''

Julio Cortazar

--

''Literatura con vallas

El ómnibus se detuvo en el kilómetro doscientos once. Marisa bajó y el chofer también, para entregarle su equipaje. Cuando el ómnibus retomó su marcha Marisa empezó a caminar. Eran parajes de tierras rojizas. Ignoro por qué tenían este color; en verdad no sé nada de geología.

Marisa caminó un par de kilómetros y se sentó a descansar sobre su equipaje. Ignoro si hacía calor o frío porque no sé nada de meteorología (además yo no estaba allí). Marisa quería levantarse y seguir su camino, pero tenía dolores en la pelvis. Nada puedo decir, por desgracia, sobre el origen de estos dolores, porque carezco de los más elementales conocimientos de ginecología.

Mariza hizo acopio de fuerzas y se levantó. Para orientarse mejor sacó de su bolso unos binoculares (o quizá fuera un catalejo; no sé nada sobre instrumentos ópticos) y echó una ojeada a los confines de su visibilidad. Avistó una figura humana, mosqueando en el horizonte. Caminó hacia ella. La figura caminaba a su vez hacia Marisa. Esto es lo que creo, aunque no me respalda en ello ningún conocimiento de geometría.

Unos minutos después la figura se hizo reconocible para Marisa. Era un hombre. Andaba casi desnudo y estaba peinado y maquillado con arreglo a las normas vigentes en el grupo humano, tribu, clan o a lo que fuera que él pertenecía. No quiero dar detalles sobre esto por miedo a meter la pata, ya que no sé absolutamente nada de antropología.

Cuando lo tuvo cerca, Marisa sacó su cámara fotográfica. Creo que se puso a regular el fotómetro, y no sé cuántas cosas más. Marisa era una excelente fotógrafa, pero yo no solamente no lo soy sino que no tengo la más puta idea de cómo se saca una foto. Parece que aquel hombre tampoco la tenía, porque cuando vio el artefacto se asustó. Se acercó a Marisa y le arrancó la cámara de las manos. No conforme con esto, le arrancó también la ropa y —ya con más delicadeza— se sacó él mismo la poca que traía puesta.

Entonces ocurrió algo que que me veo incapacitado de describir, quizá por falta de experiencia personal en la materia. No sé nada sobre sexo, y creo que por ahí corría el asunto. (Perdón si en algún momento me expreso de forma confusa o incorrecta; es que no sé nada de gramática.) En verdad la única disciplina que domino es la literatura. Sinceramente, creo que sé más que nadie en esta materia. Pero ya no puedo escribir más, lo siento. Mi falta de formación en otras disciplinas me lo impide, interponiéndose constantemente entre mi pluma y mis lectores. Esta traba merecería de mi parte, sin duda, un profundo estudio, pero yo no lo puedo hacer porque no sé nada de epistemología.

Sólo me queda entonces decir adiós, y gracias (no sé si corresponde despedirme así; perdón, pero es que no sé nada sobre modales).''

(Leo Maslíah, Uruguay)

 

Musique

Toketin, todo el dia barras - 

Du rap avec un air de reggae en espagnol, avec du texte, ça donne cela. ''Soy un niño grande'', ''Tengo el futuro en mis dedos''. Un peu d'air frais et un clip très bien réalisé.

 

Río Roma – Te quiero mucho, mucho - 

Une chanson d'amour banale (c'est la spécialité espagnole), mais avec une vidéo (avec les paroles) superbe et un entrain sensible qui emporte nos oreilles !

 

Amérique latine

Les argentins de Bersuit Vergarabat chantent avec une douceur appréciable. ''Así es'' : 

 

Reportage Vocable

Récupérer de l'eau dans le désert d'Atacama est un réel défi technologique. Un nouveau système permet d'attraper les gouttes de brouillard ! Un réel soulagement pour les habitants qui ont même pu créer une bière à partir des particules d'eau qu'ils peuvent récupérer. : 

 

Court-métrage

''Bla bla bla'' - 

Un covoiturage avec des invités très spéciaux qui ne parlent que très peu, on se demande l'intérêt de la vidéo... mais ce n'est que pour mieux nous surprendre. Ceux d'apparence faible peuvent être très forts et vice-versa.

 

Vloggueurs/Vloggueuses

''Cómo hacer reggaeton'', Wismichu. C'est peut être le vloggueur le plus populaire de langue espagnole. Il est vulgaire et ne fait pas l'unanimité. Mais pour la vidéo que j'ai décidé de vous présenter, il est juste excellent et développe un fond que nous nous sommes tous déjà un jour dit qu'il était vrai : la musique ''poubelle'', tout le monde peut en faire. Démonstration en plusieurs étapes : 

 

Sainzdeces décrit sa chaîne ainsi : ''Soy demasiado viejo para ser vlogger, así que describiré el canal como una recopilación de mierda personal variada..''. Il publie des petites chansons, accompagné de sa guitare. Il a un très grand public qu'il s'est forgé sur Vine. Sa tourne toujours autour du sexe et c'est assez vulgaire, mais il y a du rythme et c'est assez drôle. 

Il a posté sur sa chaîne une chanson de ses amis qui est géniale. Elle parle de la ''friendzone'', cet espace que tout amoureux(euse) redoute. 

 

CdeCiencia propose chaque semaine un petit résumé des dernières actualités scientifiques. Et les informations sont pour le moins étonnantes et très bien présentées. Enrichissant : 

 

Politique

''Jugando con Pablo Casado'' – Le youtubeur Rush Smith propose des interviews de chacun des 4 grands partis en liste pour les prochaines élections du 26 juin. Voici la vidéo avec Pablo Casado du PP (Partido Popular), parti de droite. L'interview est originale et les questions sont posées à partir de jeux vidéos sur portable ! 

--

Le parti Podemos ne cesse de monter dans les sondages à l'approche des nouvelles élections. Il se place désormais, depuis son alliance avec le parti IU, en deuxième position, à très peu de voix du PP qui reste en tête, mais devance le PSOE (Partido Socialista Obrero Español, parti de gauche).

L'interview de Rush faite à Pablo Iglesias : https://www.youtube.com/watch?v=V_p1RzPgzXM

Le programme du parti Podemos avec 394 mesures :http://lasonrisadeunpais.es/programa/

Merci à vous tous pour une fois de plus faire confiance à cet espa'mag pour vous permettre de connaître de nouveaux aspects de l'espagnol et des cultures qui l'entoure. On se retrouve dès le mois prochain pour toujours plus d'hispanisme !

18:54 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

23/05/2016

Espa'mag n°31 (mai 2016)

 

Espa'mag n°31 (mai 2016)

 

Édito : De nouvelles élections auront lieues pour élire le président espagnol le 26 juin. La bataille politique fait rage entre les partis et les espagnols commencent à en avoir marre. Les votes vont-ils déterminer enfin un nouveau visage à la tête du gouvernement ?

 

Sommaire :

Musique

Publicité

Amérique Latine

Émission Youtube

Film

 

 

Musique -

*Chenoa, ''Todo irá bien'' – Avec près de 4 millions d'écoutes sur Youtube, cette chanson semble être un classique en Espagne. Et ''tiene razones para entender'' ce goût prononcé : une chanson joviale et un discours optimiste. 

 

*Morat, ''cómo te atreves'' – Cette bande colombienne commence à être une vraie révélation dans le monde hispanique. Elle s'est fait connaître en jouant aux côtés de Paulina Rubio (sur une vidéo qui totalise près de 25 millions de vues). J'avais peur au début de tomber sur une histoire d'amour à l'eau de rose, mais cette chanson possède un refrain vraiment punchy et un clip coloré : que de joie exprimée ! 

 

*Petrona Martinez, ''La vida vale la pena'' – Pas de paroles en espagnol, mais seulement quelques mots qui veulent tout dire. Et le rythme effréné, le doublement des voix et la joie dans le ton sont autant d'éléments qui donnent envie de bouger et de s'ambiancer en écoutant ce son. Cette chanteuse Colombienne est envoûtante : 

 

*La otra (avec El Kanka), ''contigo'' - 

 

Les chansons que nous avons toujours écouté en Français, mais qui ont une version espagnole :

*El libro de la selva, ''Busca lo más vital'' – La mère Nature est généreuse et cette chanson du Livre de la Jungle le souligne. Il en faut peu pour être heureux... https://youtu.be/Tnh_kPHp9LM 

*Amir, ''yo busqué'' – La version espagnole de la chanson en français et anglais qui a représenté la France cette année à l'Eurovision (et qui nous a permis de terminer à la 6ème place) est assez réussie, malgré quelques mots qui ne tombent pas du tout dans le rythme. Mais pour une adaptation, c'est très bien réalisé. 

 

Chansons qui détonnent :

*Compay Segundo : En dehors de sa très célèbre chanson ''Guantanamera'', ce guitariste et chanteur cubain a également fait des titres moins connus, mais tout aussi envoûtants comme ''La negra Tomasa'' : https://www.youtube.com/watch?v=V-6vqC5V6zk

 

*A banda das crechas : Cette formation galicienne offre des mini-concerts aux allures très confinées et à l'ambiance détendue. https://youtu.be/if_IDENM30Y

 

*Lytos, comme toujours, touche au plus sensible, en parlant cette fois de cette amitié qui n'est pas toujours réciproque : https://www.youtube.com/watch?v=yu6o1zGnvVU

 

 

Publicité / Publicidad, anuncio -

El Chojin a collaboré pour la production d'une publicité pour Ecoembes. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est très efficace et profite bien au message. Cet engagement pour le recyclage montre une fois de plus l'attachement social de plusieurs rappeurs espagnols à certaines causes. 

 

Amérique Latine

Culture : Plusieurs danses cubaines ont été interprétées dans les rues de Paris par la troupe ''Carmen la cubana''. Une vidéo pleine de fraîcheur et une excellente ode aux mouvements cubains. 

 

Émission Youtube

Une petite émission de quinze minutes qui paraîtra chaque semaine avec comme objectif de rire et de passer un excellent moment, c'est commun ? En tout cas, c'est rare que l'expérience réussisse ! Et eux y parviennent, avec en prime de réels talents en postproduction qui rendent le visuel très agréable (prise de vue multiple sur les épisodes, ajouts numériques assez drôles).

Voyez cet excellent teaser qu'ils nous ont préparé pour annoncer leur programme : 

Le premier épisode est paru la semaine dernière. Le contenu n'est pas surprenant, mais tout plein d'énergie. Ce programme a connu une très bonne audience pour son lancement (100 000 vues) : 

 

Film

Une comédie très charmante et innocente sur un jeune qui va se donner toutes les chances pour participer et remporter un concours de lancer d'avion en papier. 

Merci à tous d'être toujours aussi nombreux à consulter mensuellement ce petite magazine numérique ou à faire vos curieux en découvrant les quelques ressources hispaniques que je vous propose. On se retrouve le mois prochain pour ceux qui seraient tentés, d'ici là, prenez le temps de pratiquer l'espagnol avec assiduité !

15:57 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

22/04/2016

Espa'mag n°30 (avril 2016)

 

Espa'mag n°30 (avril 2016)

 

Édito : Enfin ! Toutes mes excuses pour ce retard incommensurable dans la publication de cet espa'mag. Le prochain devrait sortir dans trois semaines afin de rattraper progressivement le retard. J'ai tous plein d'idées pour le faire évoluer, mais pas encore le temps ou les personnes pour m'aider. Cela va venir ! En attendant, j'espère que ce nouveau numéro vous plaira et que vous allez faire des découvertes déterminantes dans votre apprentissage de l'espagnol !

 

Sommaire :

*Politique

*En Amérique latine

*Humour

*Musique

*Film

*Documentaire vocable

 

Politique : Le feuilleton des élections

Le 2 mars avait lieu un débat d'investiture, avec comme objectif de trouver des accords pour foremr un nouveau gouvernement. 6 semaines plus tard, la situation est toujours dans l'impasse et de nouvelles élections se profilent pour fin juin.

La seconde intervention de Pablo Iglesias a marqué les consciences : 

 

En Amérique Latine

Un oscar pour un court-métrage d'animation

'La historia de un oso' (Bear Story), cortometraje del realizador chileno Gabriel Osorio, logró su primer Óscar como Mejor Corto de Animación.

C'est le premier Oscar pour le Chili ! Et c'était seulement la première nomination du pays dans cette catégorie et la deuxième toutes catégories avec le film ''No'' de Pablo Larraín qui avait échoué dans sa quête à l'Oscar en 2013. Le budget de ce court-métrage d'animation était de 40 000€, bien inférieur aux productions concurrentes comme celles de Pixar.

L'histoire de cet ours a demandé l'effort d'une équipe de 15 personnes au studio d'animation Punkrobot à Santiago. : http://www.bbc.com/mundo/noticias/2016/02/160226_oscar_20...


Puerto Papel, dessin-animé Chilien qui va être diffusé en Colombie : 

 

Humour

EnchufeTV : Une chaîne latino-américaine faisant des sketchs, c'est sympathique. C'est surtout drôle lorsqu'ils utilisent l'auto-dérision : ''Si la vida fuera una telenovela'' : 

 

Musique

Maía (feat. Maluma), ''Fiesta de verano'' : Pour mettre l'ambiance, cela faisait longtemps que je n'avais plus vu une chanson aussi entraînante et contenant quelques phrases intelligibles !

 

Yuya : J'ai exploré la toile latino-américaine (et c'était parfois une vraie torture ;)) pour trouver cette petite perle. Je ne comprends pas trop son parti pris pour cette voix (qui n'est pas la sienne, mais travaillée à l'ordinateur et qui rend vraiment horrible dans ses autres vidéos). En tout cas, il aurait fallu sans hésiter rallonger la deuxième partie de cette chanson qui est entraînante !

 

Tontxu, ''aplausos'' – Ce chanteur a vraiment une audience très restreinte, mais qu'est-ce qu'il mérite davantage ! C'est surtout le refrain qui est percutant et met de la joie dans nos cœurs ! 

 

Carlos Vives, ''las cosas de la vida'' : Le chanteur-compositeur colombien connaît un succès très large dans le monde hispanique.

 

Actualités :

Piter G – ''Por lo que aplaudo'' : Un travail de qualité, comme d'habitude. Moi aussi j'applaudi, et surtout toi Piter G, je t'applaudis. -

 

Film

Une professeure nous a recommandé le visionnage d'un film/documentaire sur la vie de Violeta Parra et c'est désormais à moi de vous le recommander tant il m'a plu. Je trouve la voix de cette femme exceptionnelle. On en apprend beaucoup sur elle et sur son étrange comportement, sûrement dû au fait qu'elle ait été longuement incomprise, en avance sur son temps. En voici la bande-annonce :

 

Docu vocable

Un grand merci à vous lectrices et lecteurs pour toujours être au rendez-vous. On se revoit d'ici trois semaines pour de nouvelles aventures en espagnol !

01:27 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2016

Espa'mag n°29 (mars 2016)

Espa'mag n°29 (mars 2016)

Édito : La musique hispanique est si variée qu'on n'arrêtera jamais d'être surpris par tant de douceur, tant d'énergie, par tant de poésie ou tant d'amusement. Même les paroles les plus dures, chantées en espagnol, se trouveraient allégées. Retrouvez une fois de plus de nombreuses chansons joyeuses, optimistes. Les films et documentaires latino-américains sont très en vogue en ce moment : Le Bouton de Nacre de Patricio Guzman a été nommé aux César, et de très nombreux autres sont à l'affiche : Allende, mon grand-père; Chala, une enfance cubaine; El Clan, etc. Faites connaissance avec le gagnant du prix Pritzker; découvrez une campagne emplie de nostalgie et continuez à flirter avec l'espagnol ! Bonne lecture à toutes et à tous !

 

Sommaire :

Musique

La campagne : ''las palabras olvidadas''

Vocable (reportage)

En Amérique latine

 

Musique :

Green Valley, ''Sigo caminando'' : Une musique reggae et ça repart ! On a envie de cheminer avec ce groupe catalan qui inspire beaucoup de sérénité. 

--

Leo Rojas,''Celeste'' : Aucune parole, juste des mots par instants. Mais cela ne m'empêche pas d'apprécier la grande qualité musicale de ses œuvres. Des instruments étonnants qui délivrent une joie de vivre incroyable, tout comme le clip et ses figurants : 

--

Los Aslándticos, ''mi primer día'' : Une petite bataille qui fait toujours peur au début, mais que nous réussissons toujours par surmonter : le premier jour. Changez d'opinion, de chemin, de vie, lorsque vous en avez envie ! 

--

Joaquín Calderón, ''Soy como puedo'' : Une petite chanson pour s'apaiser en toutes circonstances. On aimerait tous pouvoir être libres de dire des méchancetés. Certains ne s'en privent pas, d'autres on plus de scrupules. 

--

Les anciens (ceux déjà présentés dans l'espa'mag, mais qui sortent un single/album ou un clip)

La Yegros, ''Chicha roja'' : Un très bel album s'annonce, trois ans après son premier ''Viene de mi'' qui avait fait un carton notamment avec son titre phare éponyme qui avait pas mal conquis les radios. La chanteuse nous réinvite pour un tour de l'Amérique latine sous une double-facette : celle actuelle et celle du passé. 

Article presse : http://www.fipradio.fr/actualites/exclu-chicha-roja-le-no...

--

El Kanka, ''Pudo pasar'' : L'animation est tellement bien réalisée que les images sont fortes. C'est peut être un message à tous ceux qui utilisent les écouteurs à outrance et s'en servent même lorsqu'ils auraient plutôt besoin d'être alertes, parfaitement conscients de ce qui les entourent ? 

--

Rozalen, Será mejor : Poétique, travaillé, optimiste. 

 

La campagne - ''Las palabras olvidadas''

Utiliser les réseaux sociaux pour remettre au goût du jour certains mots, certaines expressions : une bonne idée ? Les espagnols n'utilisent ''que'' 2 000 mots des quelques 94 000 que compte leur dictionnaire. L'initiative a fait parler d'elle sur le moment, mais ne semble pas avoir été très largement suivie. C'est que le monde va vite... et il y a de moins en moins de temps pour regarder en arrière. Pourtant, il y a des pépites à découvrir : 

 

Vocable (reportage)

Architecture - 

Transcripción : Es considerado el Premio Nobel para los arquitectos. El Chileno Alejandro Aravena ganó este miércoles el prestigioso Premio Pritzker de arquitectura 2016. Con 48 años de edad, Aravena va a recibir 100 000 dólares y una medalla de bronce en una ceremonia en la sede de las Naciones Unidas en Nueva York. El laureado ha realizado obras reconocidas en la Universidad Católica de Chile, Santiago, pero también en Estados Unidos, China e Italia. Se trata del cuarto arquitecto latinoamericano que gana el premio en 41 ediciones y el primero de Chile. El mexicano Luis Barragán lo obtuvo en 1980 y los brasileños Oscar Niemeyer y Paulo Mendes Da Rocha en 1988 y 2006.

 

En Amérique latine

El Clan, de Pablo Trapero (Argentine) – Effrayante, cette bance-annonce donne des frissons. Des images et situations chocs qui donnent envie de voir ce thriller, hélas, inspiré d'une histoire vraie : 

 

Chala, une enfance cubaine – Si ce film soulève des questions d'éducation récurrentes et très difficiles, il est aussi l'ode d'une époque innocente et pas aussi fastidieuse que cela : 

Merci à toutes et à tous d'avoir encore une fois donné sa chance à ce petit mensuel qui deviendra grand (n'est-ce pas qu'il le deviendra ?). C'est un plaisir comme toujours de partager avec vous la beauté et la richesse de cette langue.

23:08 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2016

Espa'mag n°28 (février 2016)

Espa'mag n°28 (février 2016)

 

Édito : Bonjour chère lectrice, cher lecteur,

L'Espagne se trouve en ce moment dans une impasse politique, sans gouvernement qui se dessinerait en vue. Les négociations vont bon train mais ne conduisent à aucun accord. De plus en plus, la solution qui se profile est celle de voter de nouveau. De ce côté, nous sommes plutôt contents en France d'être fixés le soir-même de l'élection de celui qui nous gouvernera pendant cinq années; même si après, on sait pertinemment que notre ''favori'' ne réalisera pas tout ce qu'il nous a promis. En attendant les nouvelles élections, l'Espagne va continuer de vivre à mille à l'heure (ce qui n'est pas contraire avec le caractère plutôt posé qu'on attribue aux espagnols) et l'espa'mag tente de vous proposer un (très) petit aperçu de cette vivacité. Sans oublier les autres territoires hispaniques où l'activité n'est pas aussi éteinte que celle que nous transmet les médias.

 

Sommaire :

Actualité

Web 2.0

Musique

Société

Documentaire

 

Actualité :

Le 1er février, l'Espagne choisissait sa/son représentant(e) à l'Eurovision 2016, le grand concours européen de chant. C'est finalement Barei qui a été sélectionnée avec son titre ''say yay''. La chanson est intégralement en anglais, seulement des voix de fond prononcent des mots espagnols qu'on ne distingue qu'à peine (c'est une condition imposée par le pays : mettre de l'espagnol). C'est un grand regret et c'est dommage pour eux je trouve que ne pas valoriser leur langue qui est dix fois plus belle que l'anglais à mon sens. Mais s'il fallait choisir une gagnante parmi les 6 sélectionnés, et même si son titre était en anglais également (et moins bien que ce qu'elle fait d'habitude), j'aurais choisi Electric Nana avec sa chanson ''Now''. https://www.youtube.com/watch?v=r2GsegJiskk

 

Web 2.0 :

Les paroles pour apprendre ! Retrouvez les mots que disent vos chanteurs préférés ! Dix langues sont actuellement disponibles dont l'espagnol (et le catalan pour qui cela intéresserait (ce qui m'inclut depuis peu)). Des méthodes pratiques et ludiques comme celle-ci, on en redemande : http://fr.lyricstraining.com/

--

Le Gorafi espagnol ! El mundo today c'est de l'information satirique, parodique qui cherche à être crédible dans l'absurdité et ainsi ''cueillir'' ses lecteurs ingénus, et notamment ceux qui ne connaissent pas encore le concept. C'est toujours marrant de voir quelqu'un commenter en prenant l'article au 1er degré sur des idioties grandes comme une maison. http://www.elmundotoday.com/2015/10/la-oms-confirma-que-t...

--

Une initiative intéressante a émergé du site Laspalabrasolvidadas.com. Celle de remettre au goût du jour des mots qui sont sur le point de disparaître dans l'usage quotidien. Sur les presque 94 000 mots répertoriés par la Real Academia, seulement 2 000 sont utilisés régulièrement par les espagnols. Un bon millier de mots sont supprimés chaque année du dictionnaire. Même si de nouveaux apparaissent, on ne peut qu'être triste de la disparition de certains. Les internautes peuvent montrer leur nostalgie en utilisant ces belles illustrations de mots oubliés : http://www.latiendadepalabrasolvidadas.com/shop/ Mon préféré est ''triquiñuela'' qui signifie ''subterfuge''.

 

Musique :

Sharif, ''sobre los márgenes'' : Ce rappeur espagnol est un peu à part dans le paysage musical. Un régal auditif qui donne envie de rêver, voyager, se perdre, aimer, danser, penser, se reposer, vivre. 

--

Fanny Lu, ''fanfarrón'' : Qu'est-ce qui m'a plu dans cette chanson ? Le rythme festif qui s'en dégage et me donne l'impression que tout mes organes se mettent à danser quand je l'écoute. J'avais à cœur de la partager ! Par contre, après réflexion et plusieurs écoutes, je ressens le même sentiment étrange qu'avec Juanes et ''la camisa negra'' : une sensation de gêne à être si heureux sur des paroles pas forcément réjouissantes. Là, il s'agit tout de même de dire que la séparation d'un couple peut être bénéfique à l'un des deux. C'est un sujet moins grave que ''la camisa negra'', mais pas si léger que cela pour le ton employé par cette chanteuse colombienne. Mais après, est-ce qu'il y a besoin d'être triste quand tout va mal ? Pas certain ! Et des chansons comme celle-ci, j'en redemande ! 

--

''El diario de Bagman'' : Omettons un peu tous les commentaires sarcastiques sur la prononciation de Bagman qui ressemblerait beaucoup à un imaginaire déjà établi et donc à d'autres héros. Celui dont nous parle Piter-G est très violent ! De l'humour noir à volonté, un jeu sur la narration plaisant et un sens du rythme toujours excellent. Peut-être que la fin n'est pas si originale, mais cela n'enlève rien au ''mordant'' de la chanson. 

--

El Chojin, ''El mundo sigue girando'' : Cette montée en puissance tout au long des quatre minutes est totalement jouissive. La prose de ce rappeur espagnol est bien articulée. Le fond musical qui paraît répétitif sur nombre de ses chansons est masqué dans ce titre par le changement de rythme de la voix et l'expression du chanteur par les gestes plutôt mouvementée. On peut facilement comprendre pourquoi il a intitulé l'album où se situe cette chanson ''Energía''. 

Du même chanteur... ''Dejad que hablen'' → Les paroles sur la vidéo sont le petit plus de l'album de 2015 qui le rend une source précieuse pour les ''apprenants''. Avec ce petit fond légèrement épicé de reggae qui rend plaisant ce titre, quel délice ! https://www.youtube.com/watch?v=XBkBYBoYoeQ

--

Pour finir cette rubrique musicale avec encore plus de légèreté, quoi de mieux qu'un petit Cali y el Dandee :

 

Société :

Notre société est décadente ? Certes, mais elle va l'être de plus en plus sobrement ! Et voici qu'une boisson va te rendre pompette sans qu'elle ne soit composée d'alcool ! Tu vas pouvoir conduire de travers et terminer dans un fossé sans être pris en défaut lors d'un test d'alcoolémie (à moins qu'on ne te fasse marcher sur une ligne blanche). Faut reconnaître qu'il y a une certaine évolution remarquable qui nous permettrait de nous amuser sans se détruire le corps. Mais espérons que nous saurons nous protéger en ne prenant pas le volant notamment. http://www.cocinatis.com/beber/bebida-alcohol-que-emborra...

 

Documentaire :

Le dernier projet de Yann Artus Bertrand ''Human'' visait à transmettre la vision du monde de personnalités très diverses. Yann et son équipe ont beaucoup voyagé pendant deux ans pour rencontrer des personnes célèbres ou non et ont fait beaucoup d'interviews, pour n'en garder que quelques unes après le montage. Des questions simples ont été posées : quelle est votre vision de l'humanité ? De la mort ? De l'amour ? De l'éducation ? Etc.

José Mujica, cet ancien président uruguayen fort sympathique et aux décisions remarquablement progressistes. Il raconte dans cette interview son profond dégoût pour la société de consommation et le capitalisme. 

Merci à toutes et à tous une nouvelle fois pour votre lecture, coup d'oeil ou simplement passage par ce nouveau numéro de l'espa'mag. On se retrouve le mois prochain ?

02:16 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

31/12/2015

Espa'mag n°27 (janvier 2016)

Espa'mag n°27 (janvier 2016)

 

Édito : Après trois mois d'absence, l'espa'mag refait surface ! Son retour était pourtant très incertain, un peu comme l'avenir politique de l'Espagne en ce moment. Les élections législatives ont eue lieues le 20 décembre et ne sont par parvenues à former un nouveau gouvernement; aucun parti ne gagnant suffisamment de sièges à l'assemblée, même avec le jeu des alliances (qui n'ont même pas été évoquées, car chacun souhaite suivre sa route et ne pas dépendre d'un autre). 2016 sera certainement l'année d'un nouveau gouvernement en Espagne. Continuez à vous informer sur ces péripéties électorales pationnantes ou passez votre chemin et allez voir toutes les autres merveilles que la langue espagnole peut vous réserver; mais ne restez pas indifférent à ce que la culture hispanique peut vous apporter. C'est tout le mal que je peux vous souhaiter, ainsi qu'une bonne lecture et un bon apprentissage !

 

Sommaire :

Actualité

Musique

Savoir random

Motivant

Court-métrage

Enjeu contemporain

Reportage vocable

Humour

Extrait de film

 

Actualité :

Mireia Lalaguna devient la première espagnole à remporter le titre de Miss Monde. Cette édition 2015 a vu 114 participantes s'affronter. La femme qui avait remporté le concours national en octobre, remporte ainsi en décembre le plus prestigieux titre de beauté. Depuis 1951, c'est une première pour l'Espagne; le pays ayant remporté le plus de fois ce concours étant le Venezuela avec 6 victoires. http://www.elmundo.es/loc/2015/12/19/567577ec22601d8f298b...

 

Musique :

Découvertes :

*Zenit, ''Zenitown'' : un peu de rap entraînant ! Cela fait rêver comme ville, j'y ferai certainement un tour ! 

*Dvicio, ''Que más puedo pedir'' : Un groupe de pop rock qui a percé grâce à youtube, cela devient monnaie courante. Quelle mélodie, quelle envie de vivre, de sensation de légèreté qui se dégage de cette chanson. La voix du chanteur est belle. Que demander de plus ? 

*La Asociacion niños con cancer a réalisé une chanson de remerciement à tous ceux qui donnent et se donnent pour eux. Preciosa. : 

*Pour ne pas toujours donné des messages optimistes, pour varier le discours et mettre en avant une voix et des paroles touchantes, voici Ismael Serrano, ''Papa cuentame otra vez'' : 

 

En bref :

*El beso del escorpión revient avec plusieurs compositions dont ''Sanguijuela'' (sangsue) qui fait la critique de ces personnes qui nous méprisent : 

*Efecto pasillo, ''si te vienes a bailar'' : Comme d'habitude la chanson est simple, efficace; le clip fait pétiller les yeux. Quelques écoutes suffisent à se lancer avec eux, et quelques autres pour chanter avec la même envie, la même passion qu'eux. S'il devait y avoir un seul petit malus, ce serait le peu de paroles qui fait que c'est très répétitif à la fin (mais c'est vraiment pour chipoter). 

*Piter-G s'entoure régulièrement d'autres rappeurs pour chanter autour d'un jeu vidéo (surtout de combat comme Call of Duty) qu'ils adorent. ''Halo 5'' va vite, mais c'est ça ''qu'est bon'' : 

Et il sort tellement de bons sons que je ne peux pas tous les partager. Dans un tout autre style, il a publié il y a deux semaines cette excellente critique du monde politique :

 

Entre deux cultures :

Toan, feat Olivia Ruiz, ''El silencio'' : 

 

La ''cover'' :

Cristtyspain et Christian Villanueva reprennent ''Supermujer'' de Georgina que je vous présentais dans l'espa'mag de septembre et cela donne une version tout aussi énergique que l'originale : 

 

Savoir random :

''El Quijote'' empleó casi 23 000 palabras diferentes. Hoy un ciudadano medio utiliza 5 000.

 

Motivant :

Lytos, encore et toujours lui (il a été évoqué dans plusieurs espa'mag), nous raconte cette fois sa vision du travail. Si seulement il était écouté davantage... : 

 

Court-métrage :

''El desayuno'', c'est l'histoire d'un petit-déjeuner qui suit une bonne partie de jambes et qui tourne vite aux questions un peu dérangeantes. La chute est pour le moins déroutante. : 

 

Enjeu contemporain :

Prendre dix petites minutes pour comprendre le conflit en Syrie, ce ne serait pas de trop, surtout lorsque c'est expliqué en dessin et avec un rythme pas trop soutenu : 

 

Reportage vocable :

Renata Flores, cette chanteuse de 14 ans qui sous les conseils de sa maman a fait une reprise de Mickael Jackson en Quechua a eu le droit à un petit reportage de la part de Vocable : 

[sa chanson est visible dans l'espamag de septembre 2015]

 

Mais aussi... Les fleurs dans notre assiette : je préfère cela aux insectes (même si évidemment, il me faudrait goûter les deux pour pouvoir en juger, mais en tout cas, l'idée est moins repoussante aux premiers abords) : https://www.youtube.com/watch?v=EO3rIIFWCT0

 

Humour :

Wasabi Humor s'allie avec Alvaro (de la chaîne Videopatas) pour mettre en jeu une idée brillante : celle d'assassins écologiques ! C'est assez tordu et tordant ;)

Les mêmes personnes de Videopatas en plus de faire des collaborations ont une deuxième chaîne qui s'intitule ''SiFuera'' et qui refait l'histoire à partir d'une condition qui n'est pas réelle, mais qu'il serait tentant d'imaginer : 

 

Extrait de film :

''El viaje a ninguna parte'' est un film comique espagnol sorti en 1986 avec un réalisateur, également comédien et auteur de l’œuvre dont son film est adapté ! Je souhaitais vous proposer un extrait qui m'a étonné et fait sourire. Est-ce vraiment la vision que certains se font du théâtre ? : 

Un grand merci pour votre lecture attentive (ou non) de cet espa'mag. On se retrouve très vite (on croise tous les doigts possibles pour que ce soit le mois prochain) pour un nouveau partage de connaissances hispaniques. Feliz año nuevo !

23:53 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

02/09/2015

Espa'mag n°26 (septembre 2015)

Espa'mag n°26 (septembre 2015)

 

Édito : La rentrée ne sera pour une fois pas synonyme de changement virulent, puisque vous retrouverez un espa'mag ''assez classique''. Découvrez dans ce nouveau numéro le phénomène des ''jeux de rôle zombies'' en Espagne; le lunfardo, cet argot argentin tout droit venu du tango; des musiques très variées, ainsi que des actualités marquantes, de divers horizons et sur différents aspects de la société hispanique. L'espagnol, c'est à l'instar de l'Espagne et des côtés sud-américaines, toujours synonyme de vacances et c'est pourquoi je vous propose de vous divertir tout en apprenant cette magnifique langue !

Je vous souhaite à toutes tous une très agréable lecture !

 

Sommaire :

*Musique

*Vocabulaire : la rentrée des classes

*Actualité : les animaux obtiennent des droits

*Citations

*Phénomène : Les jeux de zombies dans les villes espagnoles

*En Amérique Latine (le lunfardo, le Mexique, le quechua)

*Motivation

*Reportage écrit

*Film (Regresión)

*Exposition (L'inca el le conquistador)

 

Musique :

– Découvertes –

*Jamais une rupture n'aura été aussi énergique et joyeuse qu'avec Georgina. Cette Vénézuélienne, installée en Espagne, vient de sortir son troisième album, avec comme chanson phare ''supermujer''. En plus de rompre dans les paroles avec son copain, elle rompt avec son style précédent qui était plus doux et plus triste, et c'est n'est pas pour nous déplaire ! 

Piter-G est la preuve de l'évolution de la scène musicale. Il faut désormais passer par youtube pour se faire connaître. Mais même si le grand public le connaît, la presse continue visiblement de l'ignorer. Son rap est rythmé, plein de vérités et d'optimisme. ''Sigue soñando'' (avec les paroles) : 

Chico Trujillo est un groupe chilien de cumbia qui sait se dépasser lors de ses concerts. En direct, plusieurs chansons prennent une dimension différente. Sinon, peu de chansons sont véritablement prenantes ou intéressantes à mon goût. Mais écoutez tout de même cette chanson que je trouve assez drôle, et qui a fait chanté beaucoup de personnes... sur l'histoire d'un camion qui ne démarre pas ! Oui, l'ambiance est plus importante que les paroles, certes, mais ça m'empêche d'être complètement en phase avec eux, dans leur ''délire''... ''Conductor'' : 

 

– Actualités musicales –

Esteman, en collaboration avec Natalia Lafourcade dévoile une nouvelle chanson entêtante. ''Caótica belleza'' est le single dévoilé pour l'arrivée dans les bacs latino-américains du nouvel album éponyme du chanteur. Cet homme (Esteman) va continuer d'enchanter nos oreilles ! 

--

Estopa dévoile une deuxième piste de leur nouvel album, après ''pastillas para dormir'' (publiée dans l'espa'mag de juillet 2015). Je crois que ce groupe de rock alternatif va faire de bons scores dans les bacs début automne si tout l'album est aussi génial que ces deux chansons. ''Nadie sabe'' (avec les paroles) : 

 

Vocabulaire :

L'allocation de rentrée scolaire n'existe pas en Espagne. Pour dire ''allocation'' (aide financière) : prestación, subsidio

Année scolaire : curso

Rentrée : vuelta (al cole)

Fournitures scolaires : material escolar

Programme : programa

Cahier de vacances : cuaderno de vacaciones

Manuel : manual

Cartable : cartera, mochila

Feutre : rotulador

Surligneur : rotulador fluorescente

 

Se faire des ami(e)s : hacerse amigos/amigas

Redoubler : repetir

Sauter une classe : saltarse de grado

 

Actualité :

Tandis que les corridas ont fait plus d'une dizaine de morts en Espagne lors des deux ou trois mois de festivités, les villes et villages s'organisent pour soit interdire ces ''événements'' ou soit ne plus les subventionner. Trigueros del Valle est allé beaucoup plus loin en octroyant aux animaux les mêmes droits que les humains. Il convient désormais d'appeler là-bas les animaux des ''résidants non-humains''. Ils bénéficient du même droit au respect et ne peuvent pas être maltraités pour le bon plaisir des humains.

Article en Français : http://citizenpost.fr/2015/08/village-espagnol-attribue-a...

 

Citations :

*El Papa Francisco: “Hace más ruido un árbol que cae que un bosque que crece”.

*El principito, de Saint-Exupéry : ''No se ve bien sino con el corazón, lo esencial es invisible a los ojos''

 

Phénomène : Les zombies envahissent l'Espagne

Un jeu de rôle géant impliquant toute une ville et mobilisant plusieurs centaines de joueurs, vous en rêviez ? Ils le font régulièrement en Espagne ! Et les organisations rencontrent un succès monstre comme le titrait un journal, avec parfois jusqu'à 3 000 participants. ''Survival zombie'' est un concept mis en place par Diego de la Concepcion en 2012, depuis 28 éditions ont eu lieues dans toute l'Espagne. Le but est simple : fuir les militaires pour ne pas devenir zombie. Ce grand cache-cache géant donne des frissons aux joueurs et les fait marcher (littéralement), puisque certains avouent avoir parcouru jusqu'à 50km lors d'une nuit blanche. Et oui, les zombies sont cruels, ils ne se réveillent que la nuit.

Une petite variante se met en place : les participants à l'aide d'airsoft devront tuer les zombies.

Présentation : 

Une série improvisée à partir de leurs participations à différents événements de ce genre. https://www.youtube.com/watch?v=xnbzxjE77NM Les effets spéciaux sont particulièrement bien développés.

Si tu décides d'être ''survivant'' et d'échapper aux zombies, le coût pour participer sera de 30€. Si tu veux jouer le rôle d'un zombie ce sera 10€ si tu te maquilles tout seul, ou 20 si tu veux que l'organisation te maquille.

Pour aller plus loin...

Le site officiel de l'organisateur de ces soirées : http://survivalzombie.es/lozoya/pagos.php

Un article d'ABC sur ce jeu : http://www.abc.es/estilo/20141212/abci-sugerencias-zombie...201412121629.html

 

En Amérique Latine :

Le lunfardo est un argot de Buenos Aires, dont plusieurs mots sont rentrés dans le vocabulaire utilisé par les argentins. C'est également la langue du Tango. Le lunfardo proviendrait surtout des immigrants européens du XIXème siècle.

Site répertoriant un très grand nombre de mots du lunfardo : http://www.hlmtango.com/diccionario/a/5/

Exemple de vocabulaire du lunfardo :

najar (huir, marcharse → fuir, s'en aller)

quebrancho (vino tinto → vin rouge)

bocho (persona muy inteligente → personne très intelligente)

Exemple de chanson utilisant le ''lunfardo'' avec Edmundo Rivero, un chanteur et compositeur argentin de tango. Vous vous apercevrez qu'il ne suffira pas d'être le meilleur en espagnol pour comprendre ne serait-ce qu'une phrase (il faut dire que le lunfardo est utilisé à l'extrême dans ce tango-là) : https://www.youtube.com/watch?v=gjsMxSD02xw

--

Le Mexique ne sort pas de la violence, de la corruption et de son passé

*Mort étrange d'un activiste qui aidait à chercher une trace des 43 étudiants morts au Mexique. http://www.elperiodico.com/es/noticias/internacional/muer...

*Parfois, pour avoir une bonne image, il faut se construire une ''mauvaise image'' en espérant que cette dernière ne soit pas révélée au grand public. Pas de chance pour cette fois ! 20 millions de dollars pour changer l'identité d'un tueur dans un film, cela fait cher pour redorer son blason. N'aurait-il pas été plus utile de mettre cet argent dans la lutte contre le narco-trafique (en retrouvant par exemple ''El Chapo'') qui s'est évadé de leurs prisons pour la deuxième fois...) ? http://actualidad.rt.com/actualidad/169515-mexico-modific...

*Tout n'est pas sinistre non plus dans ce pays. Une très grande pyramide a été découverte récemment sur le site de Teotihuacán et va permettre d'en connaître davantage sur le fonctionnement des communautés précolombiennes et leurs rituels.

Article : http://www.upsocl.com/comunidad/en-mexico-descubrieron-un...

--

*Renata Flores peut être fière de son exploit ! La jeune péruvienne de 14 ans a interprété une chanson de Michael Jackson... en quechua ! Et sa vidéo a dépassé contre toute attente le million de vues ! Le quechua est l'une des trois langues officielles du Pérou avec l'espagnol et l'aymara. Il est également parlé en Bolivie, en Colombie et en Équateur, avec quelques variantes selon les régions. Il y a moins de 500 ans, 90% de l'Amérique latine parlait Quechua; aujourd'hui, seulement 20% du Pérou le parle. C'est donc une grande volonté de remettre cette langue au goût du jour qui est souhaitée par la chanteuse et sa maman, à l'origine du projet. Je ne sais pas si c'est le langage ou sa voix (certainement les deux); mais c'est très beau en tout cas. ''The way you make me feel'' en quechua : 

Pour aller plus loin...

*Un article de presse sur cette initiative : http://www.liberation.fr/monde/2015/08/11/le-tube-de-l-et...

*Et un reportage en espagnol : http://www.bbc.com/mundo/video_fotos/2015/08/150806_video...

 

Motivation :

Je ne cesse de présenter les vidéos de ce rappeur dans cette catégorie depuis plusieurs numéros, mais c'est qu'il a une telle douceur, une telle vivacité et dextérité intellectuelle pour choisir ses mots, que ses vidéos sont hypnotisantes et te rafraîchissent dès leur premier visionnage. Lytos, ''Quién eres en realidad ?'' : 

 

Reportage écrit :

Cette proposition est spécialement dirigée pour ceux qui adorent le journalisme approfondi et apprécient les sujets culturels, de société ou d'opinion. El pais produit de très bons reportages à retrouver sur ce lien : http://elpais.com/tag/c/baee194cb62c2f7f23ddce0785b740d9/

On peut par exemple en apprendre davantage sur la production de ''long métrages d'animation'' qui est à son apogée en ce moment, en Espagne : http://elpais.com/elpais/2015/08/11/eps/1439291773_132337...

Pour une fois, c'est une suggestion plutôt orientée pour ceux qui souhaitent perfectionner leur espagnol et ont déjà un très bon niveau (rien n'empêche aux autres d'essayer de déchiffrer ou découvrir du vocabulaire en faisant des recherches !); car le temps de lecture d'un article se situe autour de 30 minutes.


Film :

Regresión, avec Emma Watson et Ethan Hawke, et réalisé par Alejandro Amenábar. Un film hispano-canadien de suspense qui s'annonce haletant. Date de sortie du film : 28 octobre 2015 : 

 

Exposition :

Lors d'un court séjour à Paris, j'ai pu découvrir le magnifique musée du Quai Branly (spécialisé dans les civilisations non-occidentales) et par la même occasion une exposition extrêmement intéressante intitulée ''l'inca et le conquistador''. L'entrée était à ma grande surprise... gratuite ! J'attendais avec impatience de la découvrir depuis que mes amis m'avaient annoncé la couleur et dit qu'on y ferait un tour (avec une attention spéciale car ils connaissent mes centres d'intérêts). Et je n'ai pas été déçu ! Les figures de la conquête du Pérou, Atahualpa et Francisco Pizarro se retrouvent confrontées dans une belle mise en scène afin de mesurer les enjeux et les pertes de chacun des camps (incas et conquistadors). Le Pérou a connu avec l'arrivée de Pizarro en 1531 de très nombreuses guerres. Les acquisitions espagnoles ne seront pour autant pas facilement gardées, puisqu'il y aura notamment des luttes internes et des révoltes des incas organisées et qui ont failli mettre à mal les conquistadors, peu nombreux, mais possédant des armes redoutables. On découvre à travers cette exposition que tous les coups étaient permis (tacler les chevaux, par exemple), qu'il y a eu plusieurs fronts et protagonistes espagnols et non pas que Francisco Pizarro et que les rituels incas ont joué un rôle majeur dans l'avancée des conquistadors. Vous avez jusqu'au dimanche 20 septembre pour visiter cette exposition !

La bande-annonce : 

Pour des informations complémentaires :

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l...

 

Hasta luego !

Approfondissez, découvrez, révisez votre espagnol grâce à toutes les occasions qui se présenteront à vous ! Vous pouvez avoir mille raisons d'avoir envie d'apprendre cette langue (professionnelle, culturelle, familiale, et même simplement pour les vertus avérées d'être bilingue); quelle(s) qu'elle(s) soi(en)t, vous l'apprécierez toujours mieux en étant au contact quotidien avec celle-ci (sans pour autant avoir des maux de tête, car vous trouverez des ressources pour tous les niveaux).

 

Je vous souhaite donc un très bon mois, riche en espagnol, et nous nous retrouvons en octobre !

01:04 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)