Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Human (302)

    Même si on se sent agressé, le message est beau et les images sont magnifiques, comme toujours avec Yann Arthus Bertrand. La présence de José Mujica dans son documentaire est un réel bonus, bénéfique au message. Certains sont surpris de ne pas trouver de trame narrative en regardant la bande-annonce. Peut-être parce que c'est quelque chose de déconstruit, comme notre monde, où tout reste à construire ? 

  • Saisie et Philm (301)

    Mr Hollande va à la rencontre de tonnes de drogues. Autant j'approuvais entièrement sa visite à l'école 42 qui est un exemple d'éducation alternative; mais là, quel intérêt, sinon éviter les crises qui sèment son mandat : le chômage, l'agriculture, etc. ? Oui, 5.6 tonnes c'est beaucoup, oui les policiers font du bon boulot et la coopération entre pays, c'est bien. Mais quel était le besoin de se rendre sur place aussi vite alors que tant de problèmes sont à résoudre en France ? Comme si un président devait s'extasier de chacune de ses maigres réussites qui lui sont plus ou moins imputables...

    --

    Philm est un concept de vidéo basé sur le canular téléphonique, mais avec la subtilité d'appeler avec les répliques d'un personnage qui répondent au tac au tac avec les personnes au bout du fil. La rapidité est impressionnante, ainsi que la coopération des personnes... Ce qui l'est encore plus, c'est que certains ne reconnaissent pas des films cultes ! D'autres reconnaissent la blague et jouent le jeu, ce qui est drôle également. 

  • Je suis parti pour rester (300)

    La découverte d'optimisme est chez moi presque permanente, alors que sa recherche est pas toujours loin d'être évidente (même si évidemment je la provoque souvent). Mais je peux trouver des pépites dans les moments difficiles (référence à une célèbre phrase que prononça un jour Dumbledore). J'ai encore tellement de choses à vous partager... qu'il me manque de temps pour le moment de le faire, mais dès la semaine prochaine, je vais mettre les pleins régimes !

    Aujourd'hui, c'est principalement cette chanson de Francis Cabrel qui m'a remis la pêche (et dire que c'est la première que j'aime de ce chanteur, ou du moins que je suis conscient d'aimer et qu'elle soit de lui) et que j'ai découverte à la radio : 

  • Grr... SNCF... Grr (299)

    Non, je n'ai eu aucune mésaventure particulière à raconter (ou du moins pour l'instant) avec cet organisme, mais sa petite sonnerie pour annoncer les trains m'insupporte. Et voilà qu'un chanteur du groupe de Pink Floyd l'a trouve bien et en fait une chanson... GRRRR. Et le pire, c'est qu'elle pourrait être bien cette chanson... 

  • Rien d'abscons (298)

    Des nouveaux mots, on en découvre à la pelle, tellement nous avons une langue très riche (même si un peu moins que l'anglais qui a quand même, tenez-vous bien, un verbe pour dire ''marcher sur la pointe des pieds'').

    Abscons : difficilement compréhensible

    --

    "Lane boy" une chanson tirée du nouvel album de Twenty one pilots est splendide. Un petit "rap/hip-hop" rythmé comme je les aime, avec un fond de musique électronique, ambiance boîte de nuit et des paroles à chanter (même si elles sont loin d'être exceptionnelles) :

  • Quand le loup n'est... (297)

    ...pas là, les souris dansent. Décidément, le monde de l'animation aime voir les humains disparaître et imaginer comment est la vie sans eux !

    Une mini-série d'animation pour Arte du nom d'"Objectivement" va faire l'apparition bientôt sur vos écrans. La nouveauté ? Tous vos objets du quotidien vont s'animer lorsque vous aurez le dos tourné. 

    Deux ou trois semaines plus tôt, nous était présenté la bande-annonce du film "comme des bêtes" qui reprend un peu le même principe : lorsque les humains ne sont pas là, les animaux font la fête ! Le gag à la fin de la vidéo est particulièrement hilarant ! Un film prometteur ! 

     

  • Yépa (296)

    Je ne cesse de me coucher tard ces temps-ci. Il y a une raison à cela : mon zèle d'amour à la vie, à l'espoir et à l'optimisme. Faire des découvertes, renouveler incessamment l'expérience de mes passions, créer des objectifs, les accomplir, etc. Evidemment mes journées sont complètes, pas de répits, mais que de joie, que de bonne humeur et de délectations tant bien intellectuelles que physiques !

    Dernière découverte musicale en date : Yépa, avec son titre "A moitié", il ne fait pas les choses... (bon, je sais, elle était nulle celle-là) : 

    --

    Le Japon connaît une petite frayeur en ce moment quant à l'organisation des Jeux Olympiques de 2020. Son stade qui devait être le plus cher des Jeux Olympiques modernes avec une coquette somme annoncée de 1.9 milliard d'euros (soit le double du projet initial lorsqu'il a été validé par le CIO), ne sera finalement pas achevé pour bon nombre de raisons : son coût exorbitant, son emplacement (aucune tour de plus de vingt mètres n'est acceptée aux alentours et ce bâtiment modifierait grandement le paysage), la non-réutilisation de celui-ci après les JO. Ce stade qui devait accueillir la coupe du monde de rugby de 2019 ne pourra plus le faire puisque la demande de candidatures pour imaginer un nouveau complexe prévoit sa construction pour le printemps 2020.

    Je demande à la France d'être honnête quant aux prix qu'elle annonce, ainsi que de profiter au maximum des installations qu'elle va construire dans le futur. Pour que cette grande fête du sport ne soit pas gâcher par tous les imprévus, par toutes les tendances financières et publicitaires qui envahissent le domaine sportif, il est impératif de mener une refonte complète du concept. Et pour cela, n'attendons pas notre prochaine candidature (si celle pour ceux de 2024 n'est pas sélectionnée)...

  • Du bien (295)

    Quelle source d'inspiration que ce projet japonnais qui est en train de faire des miracles. Et que dire de sa présentation drôle qui en a été faite lors d'une conférence TED ? La liberté a des bienfaits étonnants, encore beaucoup trop sous-estimés ! http://citizenpost.fr/2015/07/japon-ecole-dun-nouveau-genre-developper-creativite-enfants/

    Et en tant que sportif, j'aimerais savoir combien de champions vont naître de cette école maternelle où selon les dires de son directeur, les enfants parcourent en moyenne 4 kilomètres par jour !

  • Retour vers le passé (294)

    Dîner de famille. Nostalgie. Génériques de dessins animés. Quelqu'un parle d'une future soirée blind-test sur TF1. Et puis, "mes abonnements" proposent une nouvelle vidéo de cette émission qui m'a tant fait passer de bons moments. 

  • Le ragoutoutou (293)

    Le travail s'arrête. 30 minutes pour dîner. Après une labeur exténuante et de sombres attentes quant à ce qu'il reste à effectuer, nous décompressons autour de nos plats respectifs. Et en voilà un qui vient à critiquer le mien après avoir constater que celui-ci n'était pas le premier dans son genre à passer l'épreuve de mes papilles. "Tiens, t'en a acheté une palette !" s'exclame-t-il. Un autre commence à entonner une chanson qui m'est alors complètement inconnue : "ragoutoutou le ragoût de mon toutou, ragoutoutou". "Ah, tu ne connais pas ?" me fait-on remarquer. Un peu gêné, mais pas abattu, je rétorque : "non, mais je connais, salade de fruit jolie jolie, je plais à ma mère, je plais à mon père". "Ah oui, celle-ci date aussi !". Ou comment enrichir sa culture en n'achetant que du bas de gamme... fier de mes plats préparés. #teamFlemmeDeFaireLaCuisine (même si je me suis impressionné cette semaine en préparant un gâteau au yaourt à mes parents. Ils ont été bluffés que j'en aie fait un sans raison particulière. Le pire, c'est que j'y aie pris goût [et il paraît qu'il était excellent...]).