Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2015

Ma maison est... en carton ! (349)

Avide d'en connaître davantage sur les projets, innovations technologiques dans le domaine des "énergies renouvelables", j'ai été particulièrement intéressé par un sujet du "e=m6" diffusé ce soir sur la construction de "maisons en carton". Ce matériau résisterait (à l'aide d'autres couches de matériaux dont je n'ai pas retenu le nom) sans problème aux tempêtes (d'ailleurs, la première a été installée en Bretagne, dans le Morbihan et tient toujours malgré les nombreuses rafales qui sont passées); prendrait feu pas plus rapidement que du béton et serait plus solide aux chocs que le béton ! Son prix défierait toute concurrence, puisqu'avec une pose en quatre-cinq jours, la maison d'environ 90m² ne coûterait que 60 000 € (terrain non compris). Non, ce n'est pas un retour en arrière comme j'ai pu le lire dans des commentaires de personnes réacs, c'est bel et bien un progrès qui va de le sens de l'environnement, remplissant des fonctions sociales, économiques (abordable), etc. Mon papa, un brin blagueur (on ne sait plus si c'est moi qui tient ça de lui ou lui qui tient ça de moi...), m'a fait remarquer que cela n'avait rien de révolutionnaire et qu'il chantait déjà à son époque que sa maison... (je vous propose d'écouter cette reprise, si bien réécrite, pleine d'actualité et beaucoup moins innocente que l'originale (c'est ce qui fait défaut dans toutes les comptines : on prend les jeunes comme s'ils ne comprenaient rien et on se permet de leur faire chanteur parfois n'importe quoi (cf. la chanson "il était un petit navire" qui s'avère être un récit d'une aventure de cannibalisme), et si bien chantée (c'est presque dommage de ne pas voir le visage de l'interprète) : 

--

Demain, j'effectue une petite rentrée en 3ème année de licence d'espagnol. Petite, parce que je n'ai qu'une heure de cours; mais la journée ne se limite pas à celle-ci, soyez-en rassurés ! Toujours est-il qu'il fait bon d'écouter une telle chanson un dimanche soir (Boulevard des airs et Zaz, cela ne peut que être réussi)... 

Écrire un commentaire