Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2016

Les sentiments, ces Dieux...

Un petit travail très professionnel. Ce court-métrage "premier rapport sexuel" du collectif "onhabiteau65" met en scène des Dieux qui sont nos sentiments et qui se mettent à interagir pour décider de l'issue d'une toute petite action, mais qui pourrait ne pas être sans conséquence. La complexité des Dieux réside également dans leur possibilité d'avoir une vie privée, et celle-ci pourrait nuire au travail qu'ils fournissent. La critique faite aux industries pharmaceutiques est bien intégrée. De très bonnes questions sont posées. Le stagiaire du Dieu des Dieux est également hilarant, notamment dans la dernière scène par son ingénuité. Une histoire très bien construite, des personnages bien définis, un fond subversif et une réalisation impeccable... ces jeunes ont tout de très grands producteurs. Une suite est annoncée... vivement ! 

18:48 Publié dans Série | Lien permanent | Commentaires (0)

28/04/2016

Le bonheur et rien de plus

Quelle pêche on a quand on écoute cette chanson de la fin des années 90 ! La pop américaine dans toute sa splendeur avec une impression de revoir les clichés de comédies musicales, mais avec des voix et un rythme beaucoup plus professionnel. "Don't stop, never give up" L'optimisme qui se dégage de ces paroles est puissant. 

--

Il en faut peu aux étatsuniens parfois pour être heureux. J'en veux pour preuve ce "meeting" où Bernie Sanders s'est vu être acclamé comme une rock-star lorsqu'il a fait monter un oiseau sur scène. Enfin, l'oiseau s'est invité plutôt... et regardez la réaction du public (ça donne envie de rire l'émotion de certains).

22/04/2016

Espa'mag n°30 (avril 2016)

 

Espa'mag n°30 (avril 2016)

 

Édito : Enfin ! Toutes mes excuses pour ce retard incommensurable dans la publication de cet espa'mag. Le prochain devrait sortir dans trois semaines afin de rattraper progressivement le retard. J'ai tous plein d'idées pour le faire évoluer, mais pas encore le temps ou les personnes pour m'aider. Cela va venir ! En attendant, j'espère que ce nouveau numéro vous plaira et que vous allez faire des découvertes déterminantes dans votre apprentissage de l'espagnol !

 

Sommaire :

*Politique

*En Amérique latine

*Humour

*Musique

*Film

*Documentaire vocable

 

Politique : Le feuilleton des élections

Le 2 mars avait lieu un débat d'investiture, avec comme objectif de trouver des accords pour foremr un nouveau gouvernement. 6 semaines plus tard, la situation est toujours dans l'impasse et de nouvelles élections se profilent pour fin juin.

La seconde intervention de Pablo Iglesias a marqué les consciences : 

 

En Amérique Latine

Un oscar pour un court-métrage d'animation

'La historia de un oso' (Bear Story), cortometraje del realizador chileno Gabriel Osorio, logró su primer Óscar como Mejor Corto de Animación.

C'est le premier Oscar pour le Chili ! Et c'était seulement la première nomination du pays dans cette catégorie et la deuxième toutes catégories avec le film ''No'' de Pablo Larraín qui avait échoué dans sa quête à l'Oscar en 2013. Le budget de ce court-métrage d'animation était de 40 000€, bien inférieur aux productions concurrentes comme celles de Pixar.

L'histoire de cet ours a demandé l'effort d'une équipe de 15 personnes au studio d'animation Punkrobot à Santiago. : http://www.bbc.com/mundo/noticias/2016/02/160226_oscar_20...


Puerto Papel, dessin-animé Chilien qui va être diffusé en Colombie : 

 

Humour

EnchufeTV : Une chaîne latino-américaine faisant des sketchs, c'est sympathique. C'est surtout drôle lorsqu'ils utilisent l'auto-dérision : ''Si la vida fuera una telenovela'' : 

 

Musique

Maía (feat. Maluma), ''Fiesta de verano'' : Pour mettre l'ambiance, cela faisait longtemps que je n'avais plus vu une chanson aussi entraînante et contenant quelques phrases intelligibles !

 

Yuya : J'ai exploré la toile latino-américaine (et c'était parfois une vraie torture ;)) pour trouver cette petite perle. Je ne comprends pas trop son parti pris pour cette voix (qui n'est pas la sienne, mais travaillée à l'ordinateur et qui rend vraiment horrible dans ses autres vidéos). En tout cas, il aurait fallu sans hésiter rallonger la deuxième partie de cette chanson qui est entraînante !

 

Tontxu, ''aplausos'' – Ce chanteur a vraiment une audience très restreinte, mais qu'est-ce qu'il mérite davantage ! C'est surtout le refrain qui est percutant et met de la joie dans nos cœurs ! 

 

Carlos Vives, ''las cosas de la vida'' : Le chanteur-compositeur colombien connaît un succès très large dans le monde hispanique.

 

Actualités :

Piter G – ''Por lo que aplaudo'' : Un travail de qualité, comme d'habitude. Moi aussi j'applaudi, et surtout toi Piter G, je t'applaudis. -

 

Film

Une professeure nous a recommandé le visionnage d'un film/documentaire sur la vie de Violeta Parra et c'est désormais à moi de vous le recommander tant il m'a plu. Je trouve la voix de cette femme exceptionnelle. On en apprend beaucoup sur elle et sur son étrange comportement, sûrement dû au fait qu'elle ait été longuement incomprise, en avance sur son temps. En voici la bande-annonce :

 

Docu vocable

Un grand merci à vous lectrices et lecteurs pour toujours être au rendez-vous. On se revoit d'ici trois semaines pour de nouvelles aventures en espagnol !

01:27 Publié dans Espagnol | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2016

Et je remets des sons !

La chanson humoristique ne cessera de me surprendre. Andréas et Nicolas avec leur chanson "ma super chérie" pour fêter leurs dix ans de carrière réussisse leur coup. Enfin, ce dernier mot est à prendre au sens propre... parce que si vous le prenez comme eux le prendrait... enfin, je ne m'épanche pas, tout le monde a compris. A déconseiller au moins de [à vous de juger l'âge, mais j'aurais prévenu du caractère de la chanson] ans. Dans l'intonation, il y a un peu "des Inconnus" et après ils y ajoutent leur folie et leur pêche. Certaines paroles sont un peu faciles, mais pour se détendre, qu'est-ce qu'on en a à faire ? Ma super chérie, c'est une supercherie... fallait oser ! 

--

En parlant d'oser, je souhaite relayer un autre chanteur-humoriste qui n'a pas froid aux yeux et qui ne manque pas d'humour, malgré l'ambiance morose qui se répandit tout autour de lui au moment où il chantait. Comment parler des pires atrocités avec beaucoup d'aisance et d'humour : ce petit bonhomme avec une voix fluette (qui m'a d'ailleurs fait peur au début, j'ai pensé qu'il allait faire un bide (et oui, je suis visionnaire ^^)). A ne pas prendre au sérieux non plus, juste se faire plaisir et se laisser surprendre par les rimes et par les associations improbables (une chanson pour enfants qui est mise en phase avec des paroles pleines d'insouciances sur des terroristes). 

17:42 Publié dans Humour, Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

18/04/2016

Absence

Coucou tout le monde ! Vous m'aviez oublié ?  Vous ne me reconnaissez pas ? Si, si, c'est moi... Mais si, faites un effort ;) Oui, celui-là même ! Vous n'aviez tout de même pas pensé que je vous abandonnais en filant à l'anglaise ? D'autant plus que je n'ai appris que la manière française et plus courtoise qui est de rester, ou alors longuement s'excuser avant de partir pour n'offenser personne.

Allons au vif du sujet de l'essentiel (^^). La raison de cette absence prolongée n'est pas à incriminer à une chose en particulier, mais à un état d'esprit et des milliers de choses qui s'amoncellent un peu partout, que ce soit dans ma chambre, sur mon pc, ou dans ma tête. Des projets à très court, moyen ou long terme. Des projets en veux-tu, en voilà. Cela peut paraître génial, mais c'est plus frustrant qu'épanouissant si on laisse tout cela qu'au stade de l'idée. Et pour que quelque chose se concrétise, il faut y passer du temps. D'où mon absence : CQFD (Ce Qu'il Fallait Démontrer [je précise pour ceux qui découvrent l'Internet [si, si, ne riez pas, ça peut exister encore de nos jours des personnes qui ne connaissent pas ce réseau étrange]]).

Tout ceci n'est pas secret, mais je mettrais certainement trop de temps à tout raconter, mais sans rentrer dans le détail : idée de création d'entreprise, demande à faire pour le Master de traduction, une idée de jeu vidéo sur l'athlétisme, etc. 

Mais je vais essayer de redevenir assidu par ici, d'autant plus que c'est un exercice vraiment plaisant et qui m'apporte souvent davantage que je ne pensais recevoir, alors que mon but premier était de donner ;) Merci de continuer à me faire confiance !

--

Les Fréro Delavega sortent un single et comme toujours, cela rentre dans la tête facilement, cela en ressort beaucoup moins facilement et ça te donne des petits élans à ton cœur, tu commences à voir des ours en peluche partout, des yeux pétillent et ta voix se met déjà en écho avec eux, sans toutefois atteindre leur timbre doux et enchanteur. On commence à comprendre la mécanique de leurs chansons, donc il n'y a plus de réelle surprise musicale et parfois même des impressions de déjà-entendu (mes deux dernières propositions ne veulent-elles pas dire la même chose ?). Ma plume s'agite, est-ce que tu la lis ? : 

--

Lors d'un stage d'athlétisme de cinq jours, j'ai pu donner beaucoup de consignes, de "savoir(s)", mais également recevoir des "surprises" des jeunes.  Et parmi ces dernières, on m'a fait découvrir un groupe japonnais dont je suis tombé sous le charme, sans connaître trois mots de la langue (si, si, c'est possible...). Je vous mets au défi de résister au bouton replay : 

00:02 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Commentaires (0)