Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sauve-qui-peut !

    Lors d'un moment de panique, et parfois par drôlerie effrontée, on entend souvent un "sauve qui peut" annonçant qu'on doit avoir peur, se méfier de quelque chose. Aujourd'hui, je voulais vous mettre en garde face aux nombreux anglicismes que nous employons au quotidien (sauvons nous de cette langue anglaise qui nous envahit à petit feu), qui s'introduisent jusque dans nos dictionnaires, qui font que la langue de Molière perd jour après jour de son charme. Pas plus tard que ce matin, j'ai lu -encore une fois- un "check tes mails". Alors, certes, "mail" est devenu monnaie courante et "courriel" est beaucoup moins élégant, mais je tend à croire que c'est par fainéantise -peut être inconsciente- que nous employons des termes des autres langues (cf. "cockpit" pour "poste ou cabine de pilotage"). Autant je conçois qu'on veuille gagner du temps, autant là, cela m'horripile souvent de lire des termes anglais de quelques signes, qui deviennent des sons affreux mélangés à d'autres. J'ai peur que d'ici quelques années nous nous retrouvions face à un texte français entièrement anglicisé et que nous le lisions. Ah, quelle horeur (cela me fait froid dans le dos) ! Imaginez un peu les sons qui sortiraient de votre bouche : c'est comme ci on mélangeait le son d'un réacteur d'avion et d'une tronçonneuse, déjà que les deux ne sont pas tout à fait harmonieux, alors ensemble, je n'ose penser ce que cela donnerait.

    Même si le raisonnement est poussé un peu poussé à l'extrême, cette tendance du franglais (terme employé pour désigner l'utilisation récurrente d'anglicismes dans la langue française) a été très généralisée ces derniers-temps avec l'arrivée des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, et son abondance me devient insupportable. La langue française semble m'échapper, me filer entre les doigts. Les journalistes emploient très souvent des anglicismes pour actualiser, moderniser, mettre à jour leurs articles, les mettres au goût du jour (comme on dit).

    Je ne suis pas "vieux jeu", je ne prône pas la destruction de tous les anglicismes rentrés dans notre langage -par inadvertance ou non-, car premièrement, cela serait utopique, et cela n'aurait rien de bon, par ailleurs. Car, ce qu'il faut souligner, c'est que les anglicismes sont utiles parfois, permettent d'enrichir notre langue, de la peaufiner, de l'agrémenter, d'en retirer ce qu'il y a de meilleur. Par exemple, je pense qu'il ne faut pas vouloir le remplacement de "week-end" par "fin de semaine". En effet, pourquoi perdre en précision alors même que le mot désigne parfaitement le samedi et le dimanche, tandis que quand commencerait une fin de semaine ? Comme la fin d'un film, où la situer ? Quand est-ce qu'on peut dire qu'une chose touche à sa fin, si on ne peut pas savoir précisément lorsqu'elle s'achèvera ? Ce désir qui ressort encore chez certain est totalement absurde. Comme le fait si bien remarquer un internaute sous le pseudo "Cocio-16" : "Mon grand-père s'appelait John; devrais-je l'appeler Jean ?"

    Voici une liste d'anglicismes (et d'autres usages incorrects) très intéressante : http://www.logilangue.com/public/Site/clicGrammaire/Anglicismes.php

    Merci à "Le blogue de la Traduction" pour son post (devrais-je dire article ?) intéressant sur l'usage à mauvais escient du mot "sauver", trop souvent influencé par l'anglais (d'où l'introduction de cette note et son titre). Pour  voir le bon usage de ce mot et pour en apprendre plus sur la traduction, voici l'adresse de ce blog : http://www.traduction-francais-anglais-blog.com/2012/04/sauvez-vous-de-ces-anglicismes/

    Allez sans rancune : have a good holidays and see you soon !

  • Joyeuses fêtes

    Je vous souhaite à toutes et à tous de joyeuses fêtes de fin d'u monde année !

  • La vidéo cinéphile

    Cela va devenir un événement incontournable tant la qualité du travail fourni est très appréciable : Genrocks offre une vidéo sensationnelle, pour quiconque est un amateur de cinéma. Il regroupe cette fois-ci en 7 minutes et 7 secondes, 300 films de l'annéee, sortits aux Etats-Unis. Ce n'est pas seulement une juxtaposition de scènes de chacun des films, mais une véritable histoire qui est construire à partir des sources cinématographiques, une allure rythmée, très rythmée; les plans se succédent et font avancer l'intrigue si prenante. Le tout avec 7 (je ne crois pas que cela ait été fait exprès, mais tout de même, le nombre magique qui réapparaît trois fois consécutives) excellentes musiques choisies par l'auteur et des répliques repris des films. Un travail titanesque pour constituer ce puzzle, qui est le troisième que nous propose Genrocks, après celui de 2010 et de 2011. Seul bémol (si cela peut être considéré ainsi), c'est en anglais; donc l'histoire ne peut pas être comprise par les non-bilingues, mais le travail visuel est si formidable qu'il mérite à lui seul le détour.


    Plus qu'à prendre son mal en patience pour la suite... en 2013 (on en veut toujours plus ^^).

  • Moi, nul en tout genre

    Je ne mérite pas cette note... je ne mérité pas ces visiteurs... c'est honteux de ma part d'avoir promis tous ces beaux projets, toute cette effervescence, ce bouillonement dans ma tête; mais là je tiens plus le rythme. Vraiment désolé pour ceux qui espéraient encore quelque chose de moi. Je continuerais à poster des notes, en y mettant davantage de qualité que les dernières postées. Merci pour votre fidélité, qui n'est sans doute pas méritée.

    Voici une citation qui résume merveilleusement bien ma situation :

    «Vous avez échoué ? Échouez donc encore et vous finirez par faire échec à l'échec.» Miichael Aguilar

  • Kyo - Dernière danse

    Voilà, très nostalgique en cette soirée, j'ai décidé de vous proposer une -ancienne- chanson du groupe français Kyo. Je la trouve excellente, une des meilleurs chansons à texte (mon style de musique préféré). C'est pourquoi je vous livre aujourd'hui la vidéo avec les paroles; pour ceux qui seraient passés à côté de ce succès ou ceux qui aimeraient apprendre le français.


  • Téléthon, la suite

    Les organisateurs du téléthon, l'Afm, annonçaient hier avoir recolté 6 millions supplémentaires depuis dimanche dernier !

    Voici une iniciative en Vendée, que j'ai découvert l'année dernière (grâce aux vidéos youtube) et que j'ai été agréablement touché de revoir cette année, avec quelques améliorations. Nostalgique des dominos'day qui s'approchaient des 5 millions de dominos tombés en une soirée, je me suis dit qu'il fallait qu'il y ait à tout prix un événement de ce style; mais personne ne m'a pas attendu pour le faire. Pas en tout cas, cette petite ville en vendée qui en est à sa 11ème édition ! Alors comme je suis un connaisseur, j'ai peu de scrupule sur cette vidéo qui a beaucoup de défauts : primo, le nombre de 35 000 dominos, c'est peu, cela peut paraître énorme, mais je trouve qu'il faut avoir davantage d'ambition pour mobiliser. Deuzio, le public n'était pas au rendez-vous quand on voit la vidéo. Troizio (?), cela manque de festivité, d'ingéniosité (malgré tout de même des techniciens qui ont fait un très beau travail). Quatro, la vidéo de présentation n'a été vue que par 3 personnes (en m'incluant). Cinco, la vidéo manque de "punch", vivacité, de cadrage un peu plus élaboré. Et enfin, les commentaires de la présentatrice sont peu travaillés, ce qui "plombe" légèrement l'ambiance. 

    Ceci dit, je trouve vraiment dommage qu'un tel travail artistique soit si peu regardé et c'est pour cela, que j'espère pouvoir apporter ma modeste contribution : cette année en vous partageant la vidéo, l'année prochaine en y participant (si possible) ou en créant, pourquoi pas, mon propre événement.

    En attendant, la vidéo : 

  • "Los amantes pasajeros" (teaser)

    Le nouveau film de Pedro Almodóvar qui sortira dans les salles en Espagne le 8 mars, est intitulé "Los amantes pasajeros". C'est une comédie qui utilise le procédé de la catharsis lors d'une situation à risque (un avion sur le point de s'écraser. On peut rire de sujets graves comme va essayer de nous le démontrer ce réalisateur si reconnu pour son talent de réalisateur. RTVE vous propose les premières images du film (teaser de 40'') sur son site : http://www.rtve.es/alacarta/videos/dias-de-cine/rtvees-adelanta-exclusiva-teaser-amantes-pasajeros-nueva-comedia-pedro-almodovar/1610329/

    Un bon moyen d'apprendre l'espagnol tout en se divertissant !

     

     

  • Ruade

    C'est selon "l'internaute" le mouvement d'un animal qui donne des coups de pattes. Pourquoi cela ? Parce qu'en pleine lecture d'un texte espagnol, je rencontre ce mot en espagnol, je recherche la définition, je tombe sur ce terme que je ne connaissais pas et qui je me doute, doit pourtant être assez connu... comme quoi, on en apprend tous les jours et j'espère pouvoir vous en faire apprendre tout autant que j'en apprendrais au fil de mes aventures, conquêtes, projets, etc.

    Mon ajout : on parle souvant des ruades d'un cheval, elles inspirent souvent la peur, l'incertitude du lieu où va atterir le sabot de l'animal.

  • Citation drôle et traduction

    "-Oh!Encore devant ton ordinateur!
    -J'ai essayé derrière mais on voit beaucoup moins bien!"

    --

    Je suis pressé de passer des concours pour devenir traducteur, pour affûté mon langage que ce soit dans ma langue natale, ou celle que je travaille. L'espagnol est depuis le début de l'apprentissage en 4eme, une passion. J'espère pouvoir avoir cette justesse, qu'on puisse se dire à la lecture de ce que je fais "ah oui, ça sonne vrai, c'est excellent, cela décrit exactement l'idée que se faisait l'auteur". Hélas, il reste un très long chemin avant d'en arriver là et j'en demande aux spécialistes ce qu'ils auraient comme conseils à me donner et à proposer à tout ceux qui envisage une telle carrière.

    Sinon, je vais acheté pour noel une valeur sûre de la traduction, un bouquin (en anglais) donnant de précieux outils pour devenir traducteur "freelance" (à domicile, pour son compte). C'est d'une autre anglaise donc je vous ais déjà donné le blog. Je vous relaterais ce que j'en aurais tiré de ce livre et s'il m'a été profitable (je doute que cela se passe autrement étant donné les très fortes recommandations des utilisateurs qui l'ont acheté et de la qualité de ses posts sur son blog).

    Pour acheter le livre : http://www.amazon.com/How-Succeed-Freelance-Translator-Second/dp/0578077566/ref=sr_1_5?s=books&ie=UTF8&qid=1323304179&sr=1-5

    Pour lire le blog (anglais) : http://thoughtsontranslation.com/

  • Citation sur les mots

    "Ce ne sont ni les hommes, ni les passions, encore moins les idées qui mènent le monde. Mais les mots, rien que les mots (Bruno Tessarech)."

    Cette citation montre leur importance, tout le sens qu'ils peuvent contenir et établir. Ils peuvent faire beaucoup, voire tout comme le laisse à suggérer l'auteur, ils ont une toute-puissance sur ce que nous vivons. C'est pourquoi, j'essaye de m'exprimer clairement mes idées, et de ne pas faire cas de mes écueils, de enjamber, ou s'ils sont vraiment difficiles, de les contourner; parce qu'il faut aller à l'essentiel pour profiter de la vie et de ses merveilles (désolé pour la rime).