Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Français - Page 2

  • Tendu (132)

    La langue française est beaucoup trop violente. Encore aujourd'hui, je suis "tombé" sur une expression forte "s'armer de patience". Comme si la patience était une munition que l'on devrait apprivoiser afin de réussir dans ce que l'on entreprend. Certes, il est utile d'attendre; mais attendons dans le silence et la joie, et non pas dans une atmosphère tendue.

    --

    HELP ! J'ai du mal à concilier tout ce que j'aimerais faire et je ne fais plus bien certaines choses. Pour y remédier je n'ai pas trop le choix que d'être patient et d'être bosseur. Mais s'il vous plaît venez me chercher au fond et me donner des bons coups de pied dans les fesses pour me redonner de l'adrénaline et m'emmener toujours plus haut (un peu comme le fait Astérix avec son poing dans le menton d'un romain). 

  • Lettres manuscrites (124)

    Ce matin j'ai été scotché en allumant ma télévision par une information qui me plaisait bien : Elon Musk est enfin sur le point de réaliser un de ses rêves pour la conquête spatiale avec Space X; celui de pouvoir réutiliser des modules de fusées. Ce serait une avancée majeure afin de pouvoir réduire le coût exorbitant des voyages spatiaux. Néanmoins j'ai été consterné par la réaction de la journaliste BFMTV sur plateau qui se trompait en affirmant que la fusée filerait à 2400km par seconde. Autant l'erreur arrive à tout le monde, mais rejeter la faute sur la dépêche AFP en plein direct, comme cela; j'appelle cela un manque de professionnalisme et de goût pour la culture générale, que tout bon journaliste devrait avoir. Moi-même j'ai appris très jeune par un livre pour les 9-12 ans et je me souviens (il faut dire que c'est un sujet qui m'intéresse particulièrement, même si je n'en connais que très peu de choses) que les fusées ont une vitesse de décollage d'environ 10 kilomètres par seconde (ce qui est déjà impressionnant). Le spécialiste qu'ils avaient invité l'a bien évidemment reprise sur ce chiffre, même celle-ci a manifestement culpabiliser le papier qu'elle venait de recevoir. C'est honteux. Attention à l'incident diplomatique BFMTV !

    --

    Credo est un bien joli mot dont je ne connaissais pas la signification exacte, même si certes (outch, mon bon vieux Molière, j'espère que tu ne me liras pas si on parviens un jour à te faire revivre), je le comprenais approximativement. Et voici comment le définit linternaute : Credo -> ensemble des règles sur lesquelles on fonde ses opinions

     --

    Toujours avide d'expériences les plus folles, et après la lecture d'un de ces nombreux posts de blogs qui ironisent sur notre société numérique; j'ai décidé de me lancer aujourd'hui un nouveau défi [promis, je vais très prochainement reprendre tous ceux que j'avais déjà lancé en 2014 et qui n'ont été pas ou qu'en partie tenus]. Obtenir 10 réponses de personnes inconnues, de milieux très divers et peut être même de frontières très éloignées, par courrier ! Pour ce faire, j'ai l'option de vous demander vous chers lecteurs de me passer vos coordonnées à thomas.daburon@laposte.net ou celle de choisir des personnes au pur hasard en cherchant dans les pages jaunes (excluant tout de même la possibilité de trouver des personnes de nationalités étrangères). Ce n'est pas un acte de bravoure pour renflouer les caisses de La Poste qui devraient sans trop de mal se maintenir avec la hausse subite de 10 centimes du timbre; mais plutôt une ode à se moyen de communication qui serait moins coûteux ou plus prolifique et bénéfique pour nous.

  • Cela sent le... (109)

    C'est lorsque l'on se retrouve dans des moments difficiles que la créativité renaît. Elle renaît de cendres qui paraissaient bien noires, mais qui cachaient pourtant une lueur qu'on ne savait pas voir. Aussi, même dans les plus douloureux moments (je ne reprendrais pas ici la phrase de Dumbledore dans Harry Potter), il faut lutter car la sortie en sera que plus brillante !

    ps : j'ai coché pleins de cases de catégories tellement j'ai l'impression d'avoir eu un jour complet. En même temps, c'est difficile pour moi de catégoriser les choses; donc ceci peu expliquer cela. Ou pas !

    --

    Il me tardait énormément (et ce n'est pas exagéré) de voir le film d'animation de chez Pixar, Wall-e. C'est, comme vous pouvez vous l'attendre, un gros coup de cœur. De l'amour entre robots, de la dénonciation sur plusieurs sujets (consumérisme, inaction, environnement, etc.) et de l'action. Un bijou court et intense.

    La bande-annonce de Wall-e est loin de refléter l'immense beauté de ce film : https://www.youtube.com/watch?v=alIq_wG9FNk

    Qu'attendez-vous pour découvrir ce petit robot attendrissant ? (lien d'affiliation Amazon) :

    Après quelques documentations, je suis tombé sur le court-métrage qui était présenté avant le film lorsque celui-ci était dans les salles de cinéma. Presto est un des meilleurs court-métrages de Pixar, très drôle. 

    http://www.wat.tv/video/presto-studio-pixar-w3ts_2f1od_.html

    --

    En regardant Wall-e, je me suis demandé si c'était possible de survivre dans l'espace sans combinaison (pouce vert si vous vous êtes déjà fait cette réflexion (nous ne sommes pas sur youtube ? (faites ce que vous voulez pour montrer votre accord alors !))). La réponse est : oui; pendant quinze secondes. Quinze secondes durant lesquelles ton sang bout, tu te prends des énormes coups de soleil (et énorme n'est pas un qualificatif suffisant) et tu souffres du manque d’oxygène. Pas agréable donc. Mais, après avoir lu cet article, je me pose une autre question : si un jour, un spationaute se retrouvait dans une telle situation et qu'un coéquipier l'aidait dans les dix secondes pour lui faire enfiler une combinaison de rechange (il serait super balaise et bien entraîné !), combien de temps et dans quel état survivrait-il ?

    Spationaute : terme français

    Cosmonaute : terme russe

    Astronaute : terme étasunien

    Taïkonaute : terme chinois

    Source : http://citizenpost.fr/2014/09/comment-votre-corps-reagirait-il-vide-spatial-combinaison/

    --

    Je ne comprends pas pourquoi on utilise l'expression "ça sent le sapin" pour prévenir qu'on a des problèmes en perspective. Si on a des beaux projets on utiliserait : "ça sent le sapin de noël" ? L'expression viendrait du fait que le sapin est un composant récurrent pour la fabrication des cercueils et qu'il ferait donc référence à une mort proche. Moi qui vis à la campagne, je vais désormais rester cloîtré chez moi, parce que c'est tous les jours que ça sent le sapin !

    --

    Une suite est prévue en court-métrage pour La reine des neiges. Il devrait être diffusé au printemps 2015, en mars, en "première partie" du nouveau "Cendrillon" (qui me paraît pas extraordinaire à en juger la bande-annonce). Hâte de voir "Frozen Fever" et sa chanson inédite !

    --

    Cette chanson que l'on lance sur le ton de la rigolade lorsque quelqu'un enlève son t'-shirt (ça peut arriver en soirée), eh bien je viens d'en découvrir son interprète. Il faut que quelqu'un meurt pour qu'on puisse enfin découvrir son travail ou l'apprécier à sa juste valeur. Enfin, pour l'immense majorité. C'est un tort; mais on peut se dédire de cela en prétextant que l'on ne peut pas tout connaître. Il faut l'admettre, la médiatisation des morts est un business qui peut aussi profiter culturellement à bon nombre d'entre nous.

    Repose en Paix Joe Cocker. Voici donc, "You can leave your hat on" de Joe Cocker :

    --

    J'ai découvert aujourd'hui ''Parler pour ne rien dire'' de Raymond Devos. Je ne peux qu'apprécier cette merveiller de l'humour et de la dénonciation. https://www.youtube.com/watch?v=Td4pqnCCo0M&feature=share

    Son meilleur sketch reste pour moi "A caen les vacances". Des jeux de mots à la pelle que je vous donne pour trois fois rien (ce qui est déjà quelque chose... car... enjoy !) :

  • Détectives (105)

    Le collectif Frenchball (une grande partie des acteurs du 'Visiteur du futur') continue de faire des vidéos de très grande qualité; en témoigne ses ''Speed detective''. Voici la deuxième énigme que j'ai adoré (même si je ne suis pas beaucoup ''trituré'' les méninges... et ai vite cliqué sur la solution !) : 

    --

    Je voulais vous faire part de deux mots que j'ai acquis récemment en lisant des commentaires sur Facebook (tout peut être instructif tant qu'on choisit comment on l'utilise... j'ai entendu ce discours pas plus tard que ce soir sur les jeux vidéos) :

    emberlificoter, est un verbe du langage familier, désignant le fait d'embrouiller quelqu'un, de le faire tomber dans un piège

    rodomontade, est un nom du langage littéraire, désignant une farce

    Bon courage pour les utiliser, les prononcer ou tout simplement ne pas rire en les entendant !

  • Sans blague ! (100)

    Je me rappelle ce moment où je profitais de certains cours pour "inventer" des blagues (d'ailleurs je continue, avec plus ou moins de succès (davantage moins ;))). Je les écrivais sur un carnet (que je ne trouve plus; que j'avais en partie dématérialisé (donc j'ai une partie sur l'ordinateur, mais seulement 20% à vue de nez). Toujours est-il que lorsque je suis arrivé à penser à la centième blague -parce que je les numérotais- elle m'est apparue comme une évidence (elle est sortie à peine dix secondes après avoir pensé à la 99ème, dont je ne me souviens plus) :

    Un homme : on est arrivé à la centième blague !

    Perroquet : sans blague !

    --

    Pour l'histoire de l'expression, j'ai trouvé un petit lien qui explique bien tout et fait de l'humour corrosif (!) : http://www.expressio.fr/expressions/d-arrache-pied.php

    --

    Et on souhaite beaucoup de courage à Angelina Jolie qui a la varicelle (et on remercie par ailleurs Libération pour cette information ô combien utile !) !

  • Cela tombe à plat ! (099)

    Manger épicé c'est bon pour perdre du poids ! Je crois que les chorizos que j'ai rajouté vont compenser la pizza, car ils étaient assez piquants. En réalité, les épices couperaient la faim... et le curry, un concentré de plusieurs épices serait particulièrement très bon en complément pour éliminer de la graisse. Mais attention, pour qu'ils aient tous leurs effets les épices doivent s'ajouter à une alimentation peu calorique. Je souhaite un bon courage pour ceux qui optent pour un régime alimentaire mexicain !

    --

     Je sais pas si c'est la loose de comprendre un jeu de mot quelques années après avoir vu le sketch en "live", mais en tout cas cela procure une belle sensation ! C'était sur un sketch de Garnier et Sentou (le 74ème) où le sujet était "de plus en plus de motardes" et ils ne parlaient pas pas et redisaient la même phrase ! Je viens juste de la comprendre en revisionnant ce sketch (et pas pour la première fois depuis pourtant) : "de plus en plus de mots tardent". Les rois du jeu de mot ont encore frappé !

    Leur sketch emblématique reste celui-ci : 

    --

    Allez je retourne travailler d'arrache-pied... mais au fait, pourquoi cette expression ?

  • Palindrome (084)

    Palindrome – Mot ou groupe de mot qu'on peut lire dans les deux sens (linternaute.com).

    Exemples : Laval, Kayak, Ressasser, rotor.

    George Pérec était un excellent écrivain appartenant au mouvement initié par Raymond Queneau (dont j'adore l'absurde, comme dans Zazie dans le métro) et dont la lecture ne me convainc pas (enfin, les choses, c'était pas tip top la lecture). Mais en revanche, les défis qu'il se lance sont exceptionnels et je valorise ce risque et le résultat exceptionnel de ces défis un peu fous comme écrire un roman sans la lettre e (La disparition) ou encore faire un palindrome de 1247 mots (si, si vous avez bien lu). Le résultat est absolument bluffant et à lire ici : http://home.arcor.de/jean_luc/Deutsch/Palindrome/perec.htm

    --

    En cours d'anglais, aujourd'hui, nous avons fait un test tout simple. Nous devions faire une liste des cadeaux que nous offririons à une fille (oui l'esprit de noël peut déjà se remarquer partout... sur les tables avec des dessins de pères noël, dans la plupart des supermarchés...); puis ceux que nous offririons à un garçon. Et le résultat est choquant. Ainsi, de cette expérience, nous avons pu ressortir que les filles obtiendraient des costumes de princesse, tandis que ceux de superhéros étaient réservés au garçon, tout comme les jeux de constructions comme les "légo" et les "kapla". Les stéréotypes continuent donc de survivre, et les catalogues de jouets en sont les premiers vecteurs, malgré les incessantes pétitions pour arrêter cette bi-polarisation "bleu/rose".

    --

    Les personnes avec des gilets jaunes, un walkman à la main, sur le bord des routes ne sont ni des espions, ni des fous. Je le sais par expérience : c'est un travail estival mal payé, afin de transmettre des données à des compagnies sur le temps que met une voiture à circuler dans un espace donné. Et ce, pour faire des infrastructures coûteuses, qui vont faire gagner deux minutes aux usagers, après de savantes analyses... Cessons ces enfantillages et mettons davantage de chercheurs pour combattre les maladies, et pas à favoriser la pollution...

     

  • Brèves (079)

    Brève : information courte et de peu d'importance

    --

    "Les sondages servent à rappeler aux gens ce qu'ils pensent" Coluche

    --

    Retour de "fais pas ci, fais pas ça" le 3 décembre pour une 7ème saison !

    --

    La ville de Paris possède un seul panneau "Stop". Ils ne devraient normalement pas perdre de points pour en "griller" un. (Y-a-t-il en permanence un policier pour le surveiller ?)

    --

    La dernière fois je suis resté cloué en regardant la coupe Davis. (d'accord elle est nulle, je sors [on se voit demain]).

  • Nothing like that (074)

    Une vie résumée en 4 minutes et des poussières (de belles, hein ?); un court-métrage vraiment surprenant et plein de rebondissements : 

    --

    Hier, j'ai appris à être convainquant lorsque je vomissais. Non, rassurez-vous ce n'est pas le début de la décadence; c'était pour les besoins d'un tournage d'une web-série angevine (promis, dès sa sortie, vous en entendrez reparler). J'ai ingurgité à trois reprises un mélange de farine, de cacao et d'eau, c'était ma foi pas trop ragoûtant, même si cela laisse la gorge très sèche et donne presque envie de vraiment vomir si tu en prends trop et le garde trop longtemps dans ta bouche (expérience).

    Sinon, totalement à l'opposé, je joue une scène où je fais des bras de fer chinois ! Une expérience qui m'a vraiment plu, et à refaire dès que l'occasion se présente ! Hâte de me voir (je sais je pourrais aller acheter un miroir (ceci n'est pas une auto-private joke) pour cela... mais je parle d'un moi différent (ou pas)) !

    --

    Aujourd'hui je me suis demandé pourquoi on dit "minuit, dernier carat" (je me suis davantage penché sur le "dernier carat" que sur le "minuit", mais je vous avoue que la discussion sur ce dernier aurait été intéresante). Il en résulterait que le carat a été considéré comme la perfection : on ne peut donc pas aller au-delà. La limite vient de là. Vous m'apprendrez cette origine de cette expression pour demain, dernier carat.

    --

    En parlant de temps, ma vie ressemble à une grande danse que nous chantait magnifiquement Jacques Brel. Des paroles qui visent dans le mille ! 

    --

    Le top500 des supercalculateurs, mise à jour en novembre 2014 (tous les six mois, la liste est actualisée), vient de paraître. Ces grosses machines qui permettent aux grosses compagnies et aux laboratoires de recherche de faire des avancées remarquables (en météorologie, en écologie [même si l’électricité consommée par ces mastodontes doit avoir un impact mitigé], en technologies, [en fée du logis ? ceci n'est pas une private joke avec la nouvelle récemment publiée sur ce blog], etc.) deviennent de plus en plus gigantesques. Dans le classement, la France n'apparaît quand 20ème position (largement dominé par les Etats-Unis avec 10 supercalculateurs dans le top 20), loin derrière la Suisse (3 fois moins de puissance pour le meilleur supercalculateur français par rapport au suisse). Pour les connaisseurs, les Etats-Unis ont annoncé un supercalculateur de 150 à 300 pétaflops d'ici à 2017 (le record est détenu actuellement par la Chine avec 33.86 pétaflops) !

  • Cela pass' pas (045)

    SNCF

    Je suis désolé pour cette compagnie mais je vais encore (rajouter aux autres qui l'ont déjà fait) dire du mal de son fonctionnement. Je passe les centimètres de trop qui nous ont valu des millions d'euros (c'est douloureux de se le rappeler, n'est-ce pas ?), je passe les retards à foison qu'ils ont pu avoir par le passé (si tant est que "passé" soit valable dans cette phrase... puisque pas plus tard que septembre dernier je prenais un train avec vingt minutes de retard (ce n'est pas trop grave non plus, mais tout de même)). Ce qui est nouveau pour moi, c'est d'aller voir la guichetière et qu'elle me dise "vous avez moins de vingt-cinq ans, je peux vous faire le billet à 3.60€ (c'était un petit trajet comme vous pouvez le deviner)". Pourquoi ce choix du verbe pouvoir : elle pouvait ne pas me le faire à ce prix-là, elle s'en laissait le droit ? La tarification avec tous les pass' me paraît peu claire, et je dis cela pour la sncf; mais beaucoup d'autres entreprises à but lucratif commencent à démultiplier les avantages en nous faisant croire que les prix baissent. Ma vue ne baisse pas, arrêtez de vous fichez de moi !

    Enfin, et je garde le plus énervant pour la fin, c'est quoi cette première classe ? Pourquoi créer un espace pour les riches ? Quel intérêt peut-on avoir de payer son billet plus cher pour ne pas se mêler à la "mondanité" ? En entrant, j'ai trouvé cet espace vide, je me suis assis. Le contrôleur m'a indiqué -ainsi qu'à une autre jeune femme qui avait fait la même erreur que moi- que je ne devrais pas me situer dans cette classe (dit avec gentillesse, je dois le préciser). Par honnêteté avec les règles établies et acceptées pour être transportés, nous avons changé de compartiment. Mais le goût amer m'est resté. Quel intérêt peut-il y avoir de construire dans un train, une partie qui ne saurait se remplir (aucun billet n'était réservé pour cette classe) ? Quel intérêt si ce n'est de cliver une fois de plus et de mettre de l'écart entre un monde "riche" et un monde "pauvre". Honteux !

    --

    Chaleur

    Ce week-end, il a fait beau. Il a fait chaud, même trop (chaud). A tel point que cela m'en a donné des maux de tête hier. Heureusement ceux-ci sont passés dans la soirée, et j'ai pu profiter pleinement de ces rayons de soleil aujourd'hui. Ma petite cure de vitamine est terminée... retrouvons maintenant le frais et les nuages de l'automne !

    --

    Créativité

    J'ai une petite anecdote à vous raconter aujourd'hui. Elle date. Lorsque j'étais en CM2 (je vous avais dis qu'elle datait), j'ai eu pour la première fois l'impression d'inventer quelque chose. Sur le moment je ne réalisai pas la portée de mes pensées, ce n'est que bien après que j'ai trouvé l'utilité et la manière de ressortir mes anciennes réflexions. J'avais trouvé à ce jeune âge (10 ans je crois), que [accrochez-vous ceux qui n'aiment pas les mathématiques] :

    1*1 = 1

    2*2 = 4

    3*3 = 9

    4*4 = 16

    Non ce n'est pas cela que j'ai trouvé ! Mais comment calculer les carrés (de tête) de chiffres un peu plus grand (il me semble être allé jusqu'au carré de 26 à l'époque, même si en ayant compris le concept, je pouvais pousser le bouchon un peu plus loin (expression qui n'est pas utilisée que par des alcooliques, la preuve en est...)). Par exemple, quel est le carré de 12 ? 144 (de tête).

    L'explication est simple. Le carré de 1 est 1; celui de 2 est 4. La différence de 4 et 1 est 3. Le carré de 3 est 9; la différence avec le carré de 2 (4) est donc de 5. Et entre le carré de 3 (9) et le carré de 4 (16), il y a 7 de différence. J'ai constaté que entre les carrés, la différence s'agrandissait toujours de 2. Il me suffisait alors en sachant que le carré de 10 était 100 et celui de 11, 121; de rajouter 2 à la différence (21 + 2 = 23) et de rajouter cette différence obtenue à 121 et cela donnait le résultat du carré suivant. Carré de 12 : 121+23 = 144. Voilà, CQFD (ce qu'il fallait démontrer). [J'admets qu'il faut être très bon en calcul mental pour le faire de tête au-delà de 25 ;)].

    J'ai ressorti cette idée à mon professeur de mathématiques en 4ème (oui j'ai toujours gardé dans un coin de ma tête cette invention, sans m'en être servi beaucoup) et il m'a féliciter en me disant qu'on apprenait cela qu'à la fac et il m'a montré une équation mathématique qui m'était complètement incompréhensible de déchiffrer (et qui le resterait toujours pou moi, ayant fait des études littéraires).

    Suis-je pour autant un inventeur ? Non, hélas, rien à dire, j'arrive trop tard. Mais, l'exercice est intéressant. Peut-être suis-je créatif... car la créativité c'est le fait d'associer deux choses que personne n'aurait associer avant toi. Et la différence entre le créatif et le génie/l'inventeur, c'est qu'être créatif peu de personnes y parviennent; être inventeur, une seule personne ! Un souvenir qui me réconforte, à tort ?

    --

    Documentation pour l'hiver  

    J'avais un gros doute sur l'orthographe de cette expression pour décrire la pluie, la voilà résolue : on dit -> pleuvoir à verse.