Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Français - Page 4

  • Belle expérience !

    Ce fut une très belle expérience que ce concours d'orthographe ! Nous étions environ 250 à participer à Nantes, tous venus de la région Pays de la loire, tandis que 22 autres lieux de rendez-vous s'étalaient au même moment dans toute la France. Après avoir répondu à un questionnaire de type QCM, nous nous sommes attelés à la dictée originale de Tatiana de Rosnay. Résultat : pas si simple, pas si dur ! Honnêtement, il faudra attendre les résultats. Je m'en veux pour le mot arôme que j'ai fais passer pour un féminin quand il ne demandait qu'à être masculin (j'ai eu un doute énorme pendant la dictée, je me suis dis c'est pas possible, il n'est pas masculin, c'est un piège, et non, cela n'en était pas un, ou du moins j'étais préparé pour ce mot et mon ancien apprentissage est revenu au mauvais moment). Des questions drôles dans le QCM : Saviez-vous que l'origine du mot "plouc" est bretonne ? Saviez-vous comment s'écrivait zéphyr et ce qu'il désignait (brise douce et agréable) ? Une rue londonienne (auriez-vous su placer les "n" correctement ?). Si la réponse est non, jetez-vous sur les règles d'orthographe et révisez, révisez, révisez, il a été prouvé que l'orthographe aidait dans la vie et l'exemple pour décrocher un job n'en est qu'une maigre illustration...

  • Au temps pour moi

    Je ne vais pas vous escagassez trop longtemps avec la langue française (enfin si, jusqu'au 6 avril (jour de ma finale régionale d'orthographe) !) mais voici encore une chose que j'ignorais totalement et que je rapporte ici comme il l'est écrit sur le site de l'académie française :

    Au temps pour moi

    Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

    L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie.

  • Une erreur rédhibitoire

    Ouah ! Horrible cette faute ! Heureusement qu'il me reste encore deux semaines pour réviser les mots les plus difficiles et les mémoriser comme dahlias, désaltérer, un remords, et pleins de petites épines toutes aussi sympathiques les unes que les autres !

  • En finale !

    C'est avec surprise que j'ai reçu un mail aujourd'hui m'invitant à ma finale régionale d'orthographe : je pense que cela va être une bonne expérience ! Nous étions 25 000 à renvoyer le formulaire d'inscription avec suivant notre catégorie 10, 20 ou 30 questions et nous ne sommes plus que 10 000 à pouvoir concourir lors des finales régionales qui auront lieues le 6 avril : j'ai hâte !

  • Orthographe : ci-joint, ci-jointe

    Le site du projet Voltaire propose d'excellentes vidéos pour apprendre les règles d'orthographe !




  • Les timbrés de l'orthographe

    Au détour d'un bureau de tabac, j'ai acheté un peu par hasard le second numéro du magazine "les timbrés de l'orthographe" et ai appris la mise en place de leur concours qui me plairait beaucoup. Ce magazine qui coûte assez cher (4,90 €) et que je n'ai pas encore lu dans son ensemble (pris par les cours), me paraît fort instructif et très pertinent dans ses choix d'articles. Apprenez l'orthographie de manière ludique, avec des exercices en fin de chaque numéro.

    "Au sommaire du N°2 :
    - un entretien avec Frédérick Gersal
    - un reportage dans les coulisses des dictionnaires
    - un dossier consacré aux expressions mythologiques…
    … et toujours 20 pages de jeux (dictées, quiz, jeux de lettres).

    À noter également : ce numéro comporte les tests de sélection permettant de se qualifier pour la 3ème
    édition du grand concours des Timbrés de l’orthographe, organisé depuis 2010."

    Le site : http://timbresdelorthographe.com/

    En regardant un test de sélection 2011/2012, je remarque que les 30 questions posées sont accessibles et j'espère pouvoir me qualifier pour la finale régionale (à suivre).

    Ps : ce serait le comble d'avoir fait une faute dans cette note, mais je prends toute la responsabilité et n'hésitez pas à me la (ou les) faire remarquer !

  • Kyo - Dernière danse

    Voilà, très nostalgique en cette soirée, j'ai décidé de vous proposer une -ancienne- chanson du groupe français Kyo. Je la trouve excellente, une des meilleurs chansons à texte (mon style de musique préféré). C'est pourquoi je vous livre aujourd'hui la vidéo avec les paroles; pour ceux qui seraient passés à côté de ce succès ou ceux qui aimeraient apprendre le français.


  • Différence entre parce que et puisque

    Elle est énorme et savoir la faire est d'autant plus appréciable pour vos lecteurs. On pourrait aux premiers abords penser que ces deux conjonctions ont une signification identique, qu'elles servent dans les mêmes cas : pour donner une cause, se justifier de quelque chose.

    Exemple : je vais me coucher parce que j'ai sommeil.

    Or, puisque, s'utilise seulement lorsque votre interlocuteur connaît l'information.

    Exemple : On vient de vous remarquer que vos yeux faiblissent. Là vous pouvez dire : "puisque j'ai sommeil, je vais me coucher".

    Le "puisque" sert alors à justifier votre départ inopiné par une raison qui vous paraît évidente.

     

    Surtout n'hésitez pas à marquer cette différence si un jour vous en avez besoin, c'est tellement plus plaisant d'utiliser les subtilités de la langue de Molière.

  • Incongruités de la langue française et celle des couleurs

    Résumé de mes apprentissages et de mes découvertes des deux derniers jours :

    On dit une sphère; mais, un planisphère. Et voilà que ma professeure d'histoire m'apprend qu'on pourrait également dire "la planisphère" ! Qui croire , que dire ?

    J'ai appris que l'orange (couleur) n'existait pas et qu'on disait orangé ! Voici un article trouvé sur le net qui résume parfaitement cette couleur : http://www.peinturelaurentide.com/fr/couleur_en_theorie/symbolique_des_couleurs/l_orange.asp.

    Et par la même occasion, voilà que j'apprends que le rose n'existerait pas non plus ! Voici l'article piqué au site d'information Slate (davantage axé sur le "pseudo-scientifique) : http://www.slate.fr/lien/51153/rose-existe-ou-pas.

  • «Psychatrique quoi, psychatrique qui ?...

     …vous, vous êtes qui ?» Je pourrais pousser la chansonnette plus loin mais ce n'est pas mon style de musique, ni mon style de chanter à tue-tête des paroles peu réjouissantes. Pour ceux qui ne connaissent pas Kamini, je les invite à écouter «Chevalier» (histoire de vous faire une petite idée). On aime ou on n'aime pas, mais je trouve ses chansons très engagées et aujourd'hui je ne vais pas vous parler de ses textes mais des mots qui commencent par «psy» (bah oui fallait bien trouver une illustration, une comparaison qui tienne la route !).

    Psychique : qui concerne l'esprit, la pensée

    Psychatrie : Partie de la médecine qui concerne l'étude et le traitement des maladies mentales, des troubles psychiques.

    Psychologie : étude scientifique des faits psychiques OU connaissance empirique des sentiments, de la conduite d'autrui OU mentalité, état d'esprit

    Physique : apparence, aspect extérieur d'une personne (Entre nous, mieux vaut un physique gras qu'un ingrat ! C'était une blague tu tentais de leur faire là ?)

    Physiologique : qui a rapport auy fonctionnement d'un organisme ou d'un organe Physionomie : Ensemble des traits, des caractères qui donnent au visage une expression particulière.

    Psychopathe : Malade mental. Ah, à propose, avez-vous fait un tour sur le blog de ma confrère "psychopathe à la hache", n'hésitez pas elle n'offre pas de coups (c'est une promotion "spécial nouveaux") : http://journald-unepsycopathealahache.hautetfort.com/

    Psychanalyse : Technique de psychothérapie (traitement basé sur les méthodes psychologiques) fondée sur les théories de Freud.

    Maintenant, oserez-vous confondre à nouveau ces différents termes ? En tout cas, si vous avez une hésistation, n'hésitez pas à remettre le nez dans ces définitions... car rien ne vaut un mot bien utilisé que dix mal employés.